Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Médias : La 10 édition des universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO), se tient du 16 au 18 novembre 2017 sous le thème : «  Médias sociaux et formation des opinions en Afrique »//Football : Eliminatoires Coupe du monde, le Burkina bat le Cap-Vert (4-0)/Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation 2017 : le Nigérian Emmanuel Mayah remporte le Sebgo d’or //Prix de la meilleure Journaliste 2017 du Burkina : Habibata Wara, lauréate.//La région du Centre est la plus touchée par la dengue avec 2 553 cas suspects et 9 décès.
Flash info :

Sécurité alimentaire au Plateau Central et au Centre- Nord : Une délégation canadienne visite le périmètre maraîcher de Anhoui

18/02/2016
21:54

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA), financé par l’Œuvre Léger du Canada, une délégation canadienne a séjourné, mercredi 17 février 2016 à Ziniaré et à Anhoui, dans la commune rurale de Boussouma. Conduite par Mme Marie Claude Gagnon, représentante du gouvernement canadien, cette délégation est venue visiter les réalisations effectuées dans le cadre du projet.

Pour visiter les réalisations financées par le gouvernement et le peuple canadien, à travers la Fondation Jules et Paul-Emile Léger du Canada, c’est le périmètre maraîcher de Anhoui, dans la commune rurale de Boussouma au Sanmatenga, qui a été choisi. D’une superficie de 20 hectares, ce périmètre est exploité par  575 producteurs dont 402 femmes et 173 hommes. Les spéculations cultivées sont l’oignon sur 18 hectares, le piment sur 0,75 hectare, l’aubergine sur 0,75 hectare et la tomate sur 0,5 hectare. La production totale attendue en fin de campagne est estimée à plus de 486 tonnes pour une vente estimée à 174 625 000 FCFA. Malgré cette belle perspective, «  nous rencontrons des difficultés dans la commercialisation et la conservation. Pour ce faire, nous demandons aux partenaires de nous aider pour la construction de magasins de conservation et de nous appuyer dans la recherche de débouchés pour l’exportation de nos productions pour améliorer nos revenus », a imploré  Ilyasse Balma, représentant des producteurs. « Le maraîchage constitue la principale activité qui nous procure des revenus pour faire face à nos besoins et nous souhaiterons vendre nos productions à de meilleurs prix afin de profiter des fruits de nos efforts », a-t-il ajouté. Une doléance qui a reçu une réponse favorable car selon  Charles Mugineranza de l’Œuvre Léger, « dans le cadre du projet, il est prévu la construction de 11 magasins dans la région et de petites unités de transformation de la tomate. Aussi, des stratégies de commercialisation seront développées en partenariat avec certaines structures et institutions car l’objectif ultime du projet, c’est de créer des richesses ». Le projet Innovation et mobilisation pour la sécurité alimentaire (IMSA) est mis en œuvre par l’ONG Action pour la promotion des initiatives locales (APIL) dans les régions du Plateau central et du Centre- Nord sur la période 2015-2020. Ce projet vise à augmenter la sécurité alimentaire et la croissance économique des populations-cibles à travers le renforcement de la chaîne de valeur de filières porteuses en agriculture depuis la production jusqu’à la commercialisation en prenant en compte les besoins des hommes et des femmes. C’est pourquoi, Mme Nandy Somé /Diallo, gouverneure de la région du Centre Nord, a remercié le gouvernement canadien et L’Œuvre Léger pour cette belle initiative. Mme la gouverneure a surtout souligné que « la région du Centre-Nord enregistre chaque année un déficit céréalier que le maraîchage  vient ainsi combler  et contribuer à la lutte contre la pauvreté des populations ». Pour ce faire, elle a encouragé et félicité les producteurs pour leur engagement dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté. Mme Nandy Somé/Diallo dit également compter sur la coopération entre le Burkina Faso et le Canada pour booster l’insécurité alimentaire et la pauvreté hors de la région du Centre-Nord. Avant le périmètre maraîcher de Anhoui, la délégation canadienne a eu droit à une présentation de l’ONG APIL en ses différents volets d’intervention et du Projet IMSA. Débuté en juin 2015, le projet a déjà permis de doter    200 bénéficiaires d’intrants et d’équipements agricoles, de kits et de matériel de construction de bergeries et le renforcement de leurs capacités sur plusieurs thématiques.
 
Abdias Cyprien SAWADOGO






8
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus