Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Ouagadougou : Un homme à l’allure suspecte arrêté  par des commerçants aux environs de la grande mosquée  ce vendredi et remis à la sécurité. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou. Interpellés par son accoutrement et son comportement visiblement suspects, les jeunes commerçants aux alentours se sont organisés et ont exigé qu’il soit fouillé. Vu l’attroupement qui commençait à s’organiser autour de lui, les jeunes l’ont finalement remis aux forces de sécurité non loin des lieux. L'homme possédait trois pièces d'identité différentes dont une CNIB selon nos informations recueillies sur place. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou.// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, ( fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Un coupable puni est un exemple pour la canaille

20/03/2016
21:31

«Un coupable puni est un exemple pour la canaille ; un innocent condamné est l’affaire de tous les honnêtes gens ». (La BRUYERE : Les Caractères)
Les temps qui courent et volent nous plongent dans l’insécurité permanente de l’épée de Damoclès. Le danger peut venir des sables du désert comme des eaux balnéaires. Que faire, quoi faire ? « Qui gardera les gardiens ? » avait dit le regretté Ki-Zerbo. Oui, Professeur ! Qui instruira les éducateurs, qui jugera les juges, qui soignera les guérisseurs, qui convertira les nouveaux « prophètes », qui pacifiera les guerriers ?... Alors que l’un fuit le pouvoir « chronique » pour sauver sa peau, l’autre retrouve une place au gouvernement comme une planche de salut, face au glaive des magistrats !
Quant au commun des mortels, il n’a pas le choix entre terroristes, les illuminés, les fanatiques de tout bord, les chefs d’Etat enragés du pouvoir à vie !
Par ces temps de carême, pénitence, miséricorde, on peut heureusement choisir l’espérance du Salut !


Mounir





106
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus