Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289

Flash info : 

SNC 2016 : Un incendie consume des stands

31/03/2016
11:45

Un incendie a consumé très tôt le matin du 31 mars 2016, plusieurs stands de la foire de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2016, 2 jours avant la clôture de l’événement. Un important lot d’articles est parti en fumé.


Très tôt le matin aux environs de 4h, le côté Nord-Est de la foire de la SNC a reçu la visite des flammes ravageuses. Près d’une centaine de stands sont partis en fumée, heureusement sans perte en vie humaine. Notre premier témoin qui a requis l’anonymat, un commerçant venu de Ouagadougou pour ses affaires, raconte qu’ils ont été alertés aux environs de 5h.

 « Il n’y avait pas assez d’eau dans la citerne des pompiers et nous les avons aidé avec des seaux d’eau avant qu’un autre renfort n’arrive. Je crois que c’est à cause des installations électriques car depuis hier il y avait des étincelles au niveau de certains branchement », dit-il. Salimata Amaho, une nigérienne qui vit depuis quelques années au Burkina Faso est en larme : « tous mes deux stands sont partis en fumée. J’ai investi près de 3 millions de F CFA dedans. Ce qui me fait mal, c’est mon réfrigérateur neuf que j’ai acheté hier à 350 000 F CFA et qui a brulé ». 

Dja Djénébou une commerçante malienne, la cinquantaine sonnée est sans voix. Après un soupire, elle finit par lâcher quelques mots : « J’ai perdu beaucoup de choses : des bazins, des chemises et plein d’autres articles. En plus du fait qu’il n’y avait pas de marché j’ai tout perdu dans mon stand N°77 que j’ai loué à 60 000FCFA. Je n’ai rien gagné alors que c’est des millions que j’ai investi pour venir ici ». Sanoussa Diop, un commerçant sénégalais dépassé par les événements s’exprime : « On nous a réveillé à 4h pour nous alerter. Je ne peux rien dire pour le moment mais les Sénégalais ont perdu au minimum 15 stands ».

Selon le président de la commission foire, artisanal et commercial, Etienne Lompo que nous avons rencontré sur place, « sur les mobiles nous avons juste été informés et nous allons voir avec la sécurité sur place, qu’est-ce qui s’est réellement passé ». Et d’ajouter que l’incendie s’est produit dans la zone réservée aux divers. « Nous avons ici les divers, ceux qui peuvent vendre les marchandises qui ne sont pas classées en objets d’arts. Nous avons également les tradipraticiens, les religieux qui sont des Burkinabè. Il y avait également des étrangers comme les Sénégalais », a-t-il indiqué promettant revenir sur le bilan des dégâts.

 Un tradipraticien béninois qui a refusé de s’exprimer parce qu’il « va mal parler » de l’organisation de la foire. En off il dit avoir caché de l’argent dans son stand pris dans les tenailles des flammes. 
Depuis l’attaque du Splendid Hôtel et du Capuccino du 15 janvier à Ouagadougou, le Burkina Faso connait ces inexplicables phénomènes d’incendies.
                                                                               
 Adama SALAMBERE


24
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE








> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus