Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Programme présidentiel d’urgence Réalisation de forages et de latrines

31/03/2016
19:56

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a donné le top de départ de son Programme présidentiel d’urgence, volet eau et assainissement, tranche annuelle 2016, le jeudi 31 mars 2016 à Kougsin, un village de la province du Boulkiemdé. Ce sont  des milliers de forages et de latrines qui seront réalisés cette année sur toute l’étendue du territoire national.

Accéder à l’eau potable et à des infrastructures d’assainissement demeure une véritable paire de manches pour bon nombre de Burkinabè. Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a décidé de mettre fin à cette situation qui engendre de nombreuses maladies et plombe le développement du pays à travers son Programme présidentiel d’urgence volet eau et assainissement pendant son quinquennat. Et c’est à  Kougsin, un village de la province du Boulkiemdé, qu’il a lancé la tranche annuelle 2016 dudit programme, le jeudi 31 mars 2016 sous le thème : «Faire du droit à l’eau potable et à l’assainissement une réalité au Burkina Faso : le gouvernement s’engage». Ainsi, en milieu urbain, il sera réalisé  91 forages neufs, 214 kilomètres de réseau d’adduction d’eau potable, 21 232 branchements particuliers et des réservoirs d’une capacité de 450 m3.  
En milieu rural et semi-urbain, les prévisions font état de 1 153 forages neufs, de 202 forages réhabilités, de 65 réseaux d’Adduction d’eau potable simplifiée (AEPS) neufs et de la réhabilitation de 19 AEPS. Concernant l’assainissement, il sera mis en place dans les principales villes du pays, des réseaux de drainage et de traitement des eaux usées. 
Il est en outre  prévu  pour le milieu rural la réalisation de 35 297 latrines dont 324 dans les écoles, 41 blocs latrines destinés aux centres de santé, 92 blocs latrines publiques et 34 932 latrines familiales. Le milieu urbain devrait s’en tirer avec 15 000 latrines familiales, 125 latrines dans les écoles, 218 dans les lieux publics et 1 445 puisards.  Pour le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, les attentes des populations sont nombreuses en matière d’eau potable et d’assainissement, en témoignent les taux d’accès atteints à  la date du 31 décembre 2015.  
Ils sont de 65% et 68% respectivement en milieux rural et urbain pour l’eau potable. Dans le même ordre, les taux d’assainissement  atteints sont de 12% et 34,2%.  

Atteindre «zéro corvée» d’eau d’ici à 2020

«Le Programme présidentiel d’urgence volet eau et assainissement témoigne de l’importance accordée au secteur. Il  insufflera un rythme nouveau à la dynamique déjà en cours dans ce secteur et coûtera au budget de l’Etat, 8 milliards 700 millions de F CFA», a-t-il expliqué. Il a soutenu que les ouvrages prévus seront réalisés selon une approche basée sur l’équité, la non-discrimination et l’universalité des droits. «Il s’agira de faire en sorte de réduire les disparités entre les villes et les campagnes. Les premiers bénéficiaires seront les couches les plus défavorisées et marginalisées de la société à travers une bonne stratégie de ciblage des bénéficiaires», a-t-il promis.  Le président Kaboré, quant à lui, après une séance de démonstration de la technique de lavage de mains devant les habitants de Kougsin mobilisés massivement à l’occasion malgré les rayons ardents du soleil, a soutenu que son ambition est de d’atteindre l’objectif «zéro corvée d’eau» d’ici à 2020 comme  consigné dans son programme de société. Il s’est par ailleurs montré confiant quant à la réalisation de ces résultats car dit-il, ce qui sera fait cette année seulement, avoisine ce qui était prévu pour cinq ans. «Nous avions prévu 1 500 forages sur cinq ans. Cette année, nous ferons déjà plus de 1 000. C’est pareil pour l’assainissement. Le programme sera largement dépassé. Nous invitons d’ailleurs la presse à faire des contrôles dans les mois à venir pour nous féliciter ou nous critiquer afin qu’on s’améliore», a-t-il demandé. En outre, il a indiqué que conformément aux demandes des partenaires techniques et financiers et l’impératif de satisfaire les populations,  des dispositions seront prises très prochainement pour améliorer les procédures de passation des marchés publics. Ceci, afin d’épuiser tous les crédits alloués au secteur et réaliser le maximum d’activités.  
 Eliane SOME
(some.ella.yahoo.fr)



130
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus