Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Ouagadougou : Un homme à l’allure suspecte arrêté  par des commerçants aux environs de la grande mosquée  ce vendredi et remis à la sécurité. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou. Interpellés par son accoutrement et son comportement visiblement suspects, les jeunes commerçants aux alentours se sont organisés et ont exigé qu’il soit fouillé. Vu l’attroupement qui commençait à s’organiser autour de lui, les jeunes l’ont finalement remis aux forces de sécurité non loin des lieux. L'homme possédait trois pièces d'identité différentes dont une CNIB selon nos informations recueillies sur place. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou.// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, ( fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Roch Marc Christian kaboré aux artistes :"Je m’engage à créer les conditions propices à l’expression et au rayonnement des talents"

03/04/2016
17:25

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a effectué le déplacement, le vendredi 1er avril, à Bobo-Dioulasso pour la Semaine nationale de la culture (SNC), s’est engagé à améliorer les conditions de vie et de travail des artistes. La réalisation de la cité des arts a particulièrement retenu l’attention du chef de l’Etat.

«Je voudrais saluer les hommes et les femmes qui œuvrent chaque jour pour faire de notre pays une terre de culture et d’action culturelle en Afrique et dans le monde. J’apprécie votre engagement à mettre en œuvre la politique culturelle, artistique et touristique, résultant de mon programme quinquennal. Je m’engage à créer les conditions propices à l’expression et au rayonnement des talents des artistes, renforcer les capacités des acteurs, organiser régulièrement des salons thématiques afin de stimuler l’émergence des talents », s’est exprimé le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré face aux nombreuses doléances des artistes à qui il a offert un repas le vendredi 1er avril 2016 à Bobo-Dioulasso. Au vu de l’hébergement des artistes dans des écoles à la SNC, le représentant des artistes, Vincent Koala a émis le souhait de voir érigé la cité des arts pour leur bonheur. « Le projet de la réalisation de la cité des arts dont la réalisation est très attendue par les artiste a retenu toute mon attention. Je ne ménagerai aucun effort pour que ce projet soit une réalité », a réagi le président du Faso. Autres promesses faites par le président, la valorisation de la production artistique, la création d’un mécanisme pour repérer les jeunes talents qui bénéficieront des facilités d’accès aux structures de formation et d’encadrement, la favorisation de l’octroi de bourses aux artistes méritants pour des stages dans des structures offrant des meilleures conditions d’encadrement et l’amélioration de la disponibilité et l’accessibilité des infrastructures culturelles. « Il s’agit en un mot d’accompagner les acteurs dans la perspective de développer une industrie culturelle nationale afin de promouvoir et défendre les valeurs culturelles nationales, tout en améliorant les conditions de vie et de travail des artistes et des promoteurs culturels », a indiqué le Président du Faso. Pour lui,  le Burkina Faso est plus que jamais un pays aux richesses culturelles multiples, variées et reconnues que nous devons promouvoir pour cimenter l’unité nationale autour de valeurs fortes porteuses de paix, de cohésion et de prospérité.
« Je suis très satisfait de la réponse du président en ce sens qu’une de nos attentes particulières à Bobo-Dioulasso était la finalisation de la cité des arts. Bobo-Dioulasso en tant que plate-forme des arts de la scène, les principaux animateurs de cette fête nationale sont les artistes. La construction de cette cité des arts permettra d’améliorer les conditions d’accueil des artistes à Bobo-Dioulasso. Ceux qui sont destinés à créer la fête et sa magie sont dans des écoles et cela semble injuste », a répondu Vincent Koala sourire aux lèvres.
                                                                                                                                                            Adama SALAMBERE


17
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus