Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Le Mogho Naaba, lauréat du Prix Macky SALL pour le dialogue en Afrique.//Classement FIFA de septembre: Burkina 49è mondial et 7è africain.//G5 Sahel : Ibrahim Boubacar Keïta à Ouagadougou.//Kenya : Reprise de l'élection présidentielle  le 17 octobre.//Burkina: Le président français Emmanuel Macron en visite à Ouagadougou en novembre 2017.
Flash info :

L’attractivité des pays les moins avancés mise en débats

01/06/2016
18:35

Des représentants d’entreprises et de gouvernements, des professionnels de la promotion de l’investissement et d’agences multilatérales, ont débattu de la question du renforcement des capacités des Pays les moins avancés (PMA) pour attirer plus d’investisseurs. C’était en marge de la conférence sur l’examen à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul, le jeudi 26 mai 2016 à Antalya, en Turquie.

Le Bureau des Nations unies du haut représentant pour les Pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires (UN-OHRLLS) a initié un cadre d’échange la veille de l’ouverture de la conférence sur l’examen à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul qui s’est tenue, le vendredi 27 mai 2016, à Antalya, en Turquie. Il a été soutenu par l’Association mondiale des organismes de promotion de l’investissement et le gouvernement de la Turquie. Avec pour thème principal « Investissement étranger direct pour un développement durable des PMA : défis et opportunités », le forum du secteur privé a donné la parole à de hauts représentants à travers des sous-thèmes. L’objectif visé a été de stimuler l’adoption de meilleures pratiques en matière de promotion de l’investissement par le biais du renforcement des capacités du groupe des pays cibles. Cela devrait aboutir à une diversification de l’économie, à la réduction de la dépendance des PMA par rapport aux produits de base et à la promotion du secteur des biens et services à valeur ajoutée plus élevée.  
Les entraves à l’investissement qui ont été évoquées à l’occasion sont, entre autres, le manque de politiques incitatives à la corruption, celui d’infrastructures, l’instabilité politique, l’insécurité croissante et le déficit énergétique. Pour le chef du département  de promotion de l’investissement de la Turquie, Furkan Karayaka, les PMA ne doivent pas attendre que les partenaires arrivent d’eux-mêmes. Il faut, selon lui, aller les chercher et travailler à entretenir un climat de confiance qui est le maitre-mot entre les investisseurs et les pays. Pour appuyer ses propos, il a dit à l’assemblée que 1,3 million de personnes sont inscrites à leur chambre de commerce. « Nous sommes prêts à investir dans vos pays et vous pouvez me voir après pour les contacts », a-t-il souligné. La directrice générale adjointe de l’agence de promotion de l’investissement et grands travaux du Sénégal, Aida Djigo Wane, a dit du bien du forum qu’elle considère comme une opportunité pour  les agences de promotion de l’investissement. « C’est là où on voit les meilleures pratiques, ce qui se passe ailleurs… », a-t-elle affirmé. Pour elle, les PMA sont de plus en plus des pays qui cherchent un marché et non des ressources  et doivent pour cela se construire une image. De son pays, le Sénégal, elle a parlé du commerce électronique qui est dématérialisé. « Depuis le port où vous achetez une marchandise, vos documents sont envoyés et traités par un système informatique, de même que les payements sans intervention de l’homme », a précisé Mme Wane. Son Altesse Royale, la princesse Abze Djigma, s’est aussi exprimée sur le potentiel africain à travers le secteur informel et les initiatives des femmes dans les PMA.  Pour la défense des Africains, elle a fait savoir qu’ils ne veulent plus quémander mais faire partie de ce qu’elle a appelé « le global market ». 


Tielmè Innocent 
KAMBIRE
(De retour de Turquie)




48
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus