Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Le Président Roch Marc Christian KABORE assistera le 18 février 2017 à Banjul, à la célébration de la fête nationale de la Gambie (communiqué)//Bientôt les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe TIAO à la barre(Parquet général près la Haute Cour de Justice)//Recherches au Mali et au Burkina pour retrouver une religieuse colombienne enlevée  
Flash info :

Le pouls de la cité : Banques : préservons la confidentialité des opérations financières !

13/10/2016
17:33

Les banques et autres établissements financiers de la place reçoivent au quotidien des centaines de clients. Les besoins des uns et des autres sont diversifiés (emprunt, dépôt d’argent, ouverture de compte, etc.). L’argent est comme on le sait, un élément assez délicat et objet de toutes les convoitises. C’est pourquoi, des mesures sont régulièrement prises afin de sécuriser la clientèle et d’assurer la quiétude des lieux (présence de forces de défense et de sécurité, vigiles). Fort malheureusement, certains comportements anodins échappent (encore) aux responsables de ces structures financières. En effet, des individus  n’hésitent pas à se positionner derrière le client encore au guichet et sur le point de finir sa transaction. Cette situation a pour inconvénient d’enlever toute confidentialité à l’opération financière en cours et de provoquer ipso facto une violation flagrante de la vie privée d’un tiers. Les mis en cause prétexteront l’appel de leur numéro par le moniteur. Soit. Mais, il convient, en pareille circonstance, d’attendre patiemment son tour. Toutefois, à la décharge de certains d’entre eux, des clients également, après avoir été servis, ne trouvent pas mieux que de s’éterniser devant le guichet pour compter ou vérifier leur argent. Ce qui en soi est compréhensible. Mais, rien n’empêche de s’éloigner de  quelques centimètres du guichet pour le faire. Enfin, pour d’autres clients déjà servis, il  s’agit de revenir sur leurs pas pour importuner la caissière ou le caissier au motif de quelques renseignements. Et pire, à défaut d’un piètre «Excusez-moi… », le client au guichet est royalement ignoré. Somme toute et à la décharge de ces « indélicats », les banques par l’entremise des vigiles ou des forces de sécurité devraient rappeler à l’ordre toute personne s’adonnant à ce type de comportement, comme c’est déjà le cas pour la cigarette ou les appels téléphoniques dans le hall de la banque. Car, la sécurité et la quiétude des clients sont aussi intrinsèquement liées au respect de la vie privée (au plan financier) des usagers.



41
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE





> Edito

20/02/2017 15:05
13/02/2017 00:34
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus