Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Le Président Roch Marc Christian KABORE assistera le 18 février 2017 à Banjul, à la célébration de la fête nationale de la Gambie (communiqué)//Bientôt les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe TIAO à la barre(Parquet général près la Haute Cour de Justice)//Recherches au Mali et au Burkina pour retrouver une religieuse colombienne enlevée  
Flash info :

Festival du Film scientifique: la 2e édition prévue du 18 au 22 octobre

17/10/2016
11:38

Le centre culturel allemand Goethe-Institut et l’Institut de recherche pour le développement ont organisé une conférence de presse le vendredi 14 octobre 2016 à Ouagadougou pour informer le Public burkinabé de la tenue de la deuxième édition du festival du film scientifique.

Prévue pour se tenir du 18 au 22 octobre 2016, le festival du film scientifique ambitionne susciter le gout de la recherche chez le public en général et chez les jeunes burkinabé en particulier. La directrice du Goethe Institut, Carolin Christgau a indiqué que le festival présente des questions scientifiques d’une manière accessible au grand public. Selon elle, l’objectif est de convaincre le gouvernement que la recherche est importante pour le développement d’un pays. Et de souligner que le festival est un moyen de «favoriser la culture scientifique, la sensibilisation aux questions scientifiques, technologiques et environnementales à travers le cinéma et la télévision».La directrice de l’institut a aussi fait savoir que sa structure a initié depuis 2005, un festival semblable en Thailande, qui s’est taillé une place de choix en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.  Le Jury a reçu au total près de 700 films provenant de 46 Pays du monde. En effet, sur soixante-deux  (62) films sélectionnés pour la compétition, une vingtaine de films traitant de questions scientifiques, seront projetés au niveau du Goethe-Institut, de l’IRD, de l’Université Ouaga I et dans des écoles primaires et lycées de Ouagadougou.Quant au représentant de l’IRD, Jean Marc Leblanc, tous les chercheurs trouvent forcément quelque chose, «même si ça n’intéresse pas les scientifiques et la société».Pour lui, l’intermédiation ou la communication scientifique a «l’obligation» de faire connaitre les résultats de la recherche aux gouvernants et particulièrement à ceux qui estiment que «les chercheurs qui trouvent, on les cherche». « L’important est d’arriver à intéresser le plus de gens à la recherche », a soutenu Jean marc Leblanc. A cet effet, Il a affirmé que l’IRD a multiplié auprès du grand public, des actions telles que ‘’le café des sciences’’, l’ouverture d’un centre de documentation à l’IRD, la projection de films scientifiques, l’organisation des conférences et des activités de valorisation des résultats de la recherche.La clôture du Festival sera marquée le 22 octobre 2016 à l’IRD par la proclamation du prix de la 5e édition du Festival ‘’Mils d’or’’, récompensant des documentaires scientifiques, réalisés par des Africains. 

Wamini Micheline OUEDRAOGO


133
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE





> Edito

20/02/2017 15:05
13/02/2017 00:34
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus