Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Ouagadougou : Un homme à l’allure suspecte arrêté  par des commerçants aux environs de la grande mosquée  ce vendredi et remis à la sécurité. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou. Interpellés par son accoutrement et son comportement visiblement suspects, les jeunes commerçants aux alentours se sont organisés et ont exigé qu’il soit fouillé. Vu l’attroupement qui commençait à s’organiser autour de lui, les jeunes l’ont finalement remis aux forces de sécurité non loin des lieux. L'homme possédait trois pièces d'identité différentes dont une CNIB selon nos informations recueillies sur place. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou.// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, ( fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

L'air du temps : "Un jour tout sera bien, voilà notre espérance"

00:00

«Un jour tout sera bien, voilà notre espérance : tout est bien aujourd’hui, voilà l’illusion» Voltaire ; (Poème sur le désastre de Lisbonne)

Notre monde est ainsi fait que l’on se demande s’il avance ou recule, singulièrement au niveau des comportements humains ! L’homme reste plus que jamais un loup pour son prochain. A moins qu’il se trouve un animal plus cruel ! Les législations ont prévu et organisé tout ce qui peut garantir, conforter, protéger l’humanité, mais sous nos yeux (médiatisation oblige), on bombarde des hôpitaux, tue des enfants, des « hommes en blanc » attachés à sauver précisément des vies humaines. Lorsque des fillettes, impubères innocentes se font exploser dans des foules incrédules, on ne peut oublier cette œuvre déjà ‘’âgée’’ mais qui n’a aucune ride : « Le grand merdier » ! Tristes tropiques avec un chef « mamamonchi » fou à lier, mais plus ou pire encore : triste planète où coulent plus de larmes de peine que de joie ! …
Et nous attendons toujours et toujours le sauveur ou les sauveurs de ce monde bien mal parti !

Mounir


30
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus