Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289

Flash info : 

" Le plus grand souhait...,la paix et la cohésion sociale" selon Alain Thierry Ouattara

31/12/2016
17:45

Les corps constitués de l’Etat ont présenté leurs vœux de nouvel an, le vendredi 30 décembre 2016 au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Le palais présidentiel Kosyam a un nouveau visage ce vendredi 30 décembre 2016. L’entrée principale du palais laisse présager la particularité de ce jour. Des invités organisés en plusieurs groupes accèdent à la grande cour sous contrôle sécuritaire. Sur les toits de l’édifice principal, des soldats veillent au grain afin qu’un indésirable ne vienne troubler la fête. Cette fête, c’est la cérémonie de présentation de nouvel an des corps constitués de l’Etat au président  Roch Marc Christian Kaboré. Le plateau de la cérémonie grouille du monde. Les invités assis par groupes professionnels attendent le début de l’activité. Il est 16 heures, l’hymne nationale annonce la présence du Chef de l’Etat. La cérémonie peut alors commencer. Le porte-parole des hôtes, le Secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Alain Thierry Ouattara est invité au parloir. « A l’orée de la nouvelle année 2017, l’ensemble des corps constitués de l’Etat adressent à vous, à votre famille et à tous ceux qui vous sont chers, leurs vœux de santé, de paix, de joie et prospérité » s’adresse-t-il au président du Faso. Durant les douze mois de gestion du pouvoir, poursuit-il, émaillés par les épreuves sur le plan sécuritaire, économique et social qui ont perturbé l’action gouvernementale, vous avez su imprimer la marque indélébile de votre conception de la conduite des affaires publiques. « La recherche du financement du Plan national de développement économique et social lors de la conférence des partenaires les 7 et 8 décembre 2016 à Paris sous l’impulsion de votre gouvernement qui a permis d’engranger des promesses de financement de 18 mille milliards de FCFA augurent des perspectives heureuses  pour 2017 » se réjouit-il. Le porte-parole des corps constitués de l’Etat n’est pas passé sous silence sur les préoccupations des groupes socioprofessionnels. Pour ce qui est des doléances des anciens chefs d’Etats, M. Ouattara fait remarquer qu’ils souhaitent l’apaisement et la sérénité de la vie nationale, la mise en place d’un dispositif sécuritaire efficace et l’activation de l’ensemble des dossiers judicaire. « Le plus grand souhait des corps constitués de l’Etat est que le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) œuvre sans relâche au traitement des dossiers relatifs aux crimes économique, politique et de sang pendants afin de favoriser la paix et la cohésion sociale » souligne-t-il. 

                                          Les préoccupations seront examinées

Au niveau du secteur privé, à écouter Alain Thiery Ouattara, le gouvernement est invité à entreprendre des actions cohérentes et durables pour résoudre les préoccupations récurrentes telles que les lourdeurs administratives, les difficultés d’accès aux financements, le cout élevé de l’électricité, la recrudescence de la fraude et de la contrefaction.   A la suite du secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Le président du Faso s’adresse à ses invités. « Je vous remercie pour les vœux formulés à mon endroit et à ma famille » dit-il avant de se prononcer sur les préoccupations formulées par les corps constitués de l’Etat.  « Je prends bonne note des préoccupations générales et spécifiques formulées. je puis vous rassurer que le gouvernement examinera avec la plus grande attention toutes les doléances dans l’optique d’apporter des réponses appropriées en tenant compte du contexte dans lequel nous vivons » rassure-t-il. Pour ce qui des questions de justice et de réconciliation, le Chef de l’Etat invite le HCRUN  à tout mettre en œuvre pour un traitement diligent des dossiers pendants. Car dit-il, « La soif de justice manifestée par les concitoyens doit être une préoccupation de tous les acteurs du processus ». A l’endroit de tous les citoyens, Le président Kaboré appelle à l’éclosion d’un burkinabè nouveau animé d’un esprit de tolérance, de civisme et soucieux du bien commun pour la construction d’un Etat de droit prospère. 

Abdoulaye BALBONE


342
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE








> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus