Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina : le canton du Risiam  dans le Bam  disputé par deux camps //Sport : Le Colonel David KABRE a été élu président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique (OSMA).// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, (fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Natiaboini: un Gang de plus de 10 personnes fait un mort et deux blessés

04/01/2017
09:52

Un élève a été tué et deux autres blessés, lors d'une attaque perpétrée le mardi 3 janvier 2017 par des bandits  armés à Natiaboini, localité située à une cinquantaine de km entre Fada N'Gourma et Pama. L’attaque s’est déroulée en pleine forêt selon de sources de première main. 

L'attaque a eu lieu ce mardi 3 janvier 2017 en début d'après-midi, selon les premières confidences de M P, une jeune élève atteinte à la cuisse par une balle et évacuée d’urgence au CHR  de Fada-N’Gourma. « Quand le chauffeur a aperçu le grand car stationné il a compris qu’il s’agissait de coupeurs de routes. Il s’est arrêté puis  sortir comme s’il va se soulager en nous disant de nous coucher sous les sièges sans lever la tête. Des individus de loin, dont on ne voyait à peine ont commencé des tirs nourris sur le mini bus. J’ai senti à un moment un liquide sur ma cuisse. Lorsque j’ai touché, j’ai senti que toute ma cuisse était en sang. Parmi les blessés l’autre élevé victime a été atteint mortellement et est décédé à Natiaboini », raconte la jeune élève. Son camarade SD recevra à son tour des balles dans les deux jambes. Selon des sources hospitalières, la vie des deux blessés est hors de danger. « Le garçon est déjà sorti du bloc opératoire et a eu des soins appropriés. Pour la fille c’est plus délicat. La balle est toujours dans la cuisse et il faut des examens poussés », confie un agent de santé. Selon des sources concordantes, l’opération a été menée par une dizaine d’hommes armés. En outre, on ne dispose pas pour le moment, d’informations sur les  sommes d’argent ainsi que les biens emportés par les  bandits.

MC 


879
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus