Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina : le canton du Risiam  dans le Bam  disputé par deux camps //Sport : Le Colonel David KABRE a été élu président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique (OSMA).// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, (fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Nuit de la saint Sylvestre: des Ouagalais s’éclatent

04/01/2017
14:45

A l’occasion de la nouvelle année notre équipe de reportage a sillonné certains bars et night-clubs de Ouagadougou, dans la nuit du samedi 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017. 

Le samedi 31 décembre 2016, dernier jour du mois de décembre, le froid bat son plein.  Certains Ouagalais choisissent les boîtes de nuit ou les bars VIP pour s’égayer à l’abri du froid. Au Benbao Terrace et night-club, les «fêtards», confortablement installés, buvaient du vin, du champagne, et autres liqueurs...Au Pacha night-club, sis à la Zone n°1, on s’affaire à l’installation des clients. Un tour au Live 7, il est 22 heures. L’entrée est difficile d’accès. Dehors, ça se bouscule pour y accéder. Personne ne veut rater la fête. Kremlin VIP, Point Focal et le maquis le Binon VIP, c’est l’ambiance à «gogo». Devant  le Binon VIP et night-club, le gérant nous demande, si nous avons fait une réservation. Après avoir décliné notre identité, nous sommes autorisés à entrer. A l’intérieur, un client nous dit : «nous on s’éclate et demain on verra».  Au «Wall Street Plus », est un bar VIP situé au prolongement de la circulaire après le marché de  Cissin,  la foule est grande. D’une capacité d’environ 700 places, il est 23 h 45mn, quand notre équipe de reportage stationne devant l’édifice de type R+1 abritant ce lieu d’ambiance. Devant l’entrée, on y découvre un système de sécurité impressionnant, une terrasse pour les romantiques puis des portiers pour assurer la fluidité de l’entrée. Le droit d’accès est fixé à 3000 F CFA. A l’intérieur, plusieurs centaines de clients sont déjà installés. Un DJ distille les sonorités du Burkina et d’ailleurs.  Un personnel de service en uniforme fait des va-et-vient pour satisfaire la clientèle. « A 16 heures, il ne nous restait plus qu’un quart des places de notre capacité d’accueil. Au regard de la concurrence, le personnel a fait l’objet d’un casting pour répondre aux exigences d’un service de qualité », explique le manager Wera. Agent de banque, Charles Kaboré dit que le «Wall Street Plus » répond à ses exigences sur tous les plans. Il cite,  l’animation, le service de qualité et enfin le coût de la consommation. Il est 00 h00, quand le DJ annonce les premiers instants de la nouvelle année. Il fait monter les décibels. Variété musicale nationale, Coupé-décalé,  Twist & Rock N Roll, Ndombolo la Rumba, le Zouk etc…sont mixés sous les applaudissements de la foule. S’en suit alors une longue et interminable série d’accolades des uns et des autres pour exprimer leur joie.


Emmanuel BICABA   




17
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus