Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina : le canton du Risiam  dans le Bam  disputé par deux camps //Sport : Le Colonel David KABRE a été élu président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique (OSMA).// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, (fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Filière sésame : une réflexion sur les problèmes de commercialisation du produit

04/01/2017
20:13

L’Association nationale des commercants et exportateurs de sésame du Burkina (ANACES- B) a organisé une assemblée générale ordonaire, le mercrédi 28 décembre  2016 à Ouagadougou.

Pour son Assemblée générale (AG) ordinaire tenue le 28 décembre 2016 à Ouagadougou, l’Association nationale des commercants et exportateurs de sésame du Burkina (ANACES-B) s’est penchée,  entre autres,  sur les problèmes de commercialisation du sésame qui est une préoccupation récurrente et actuelle. Cette AG s’inscrit dans la dynamique  des  réflexions afin de trouver des solutions adéquates pour faciliter l’écoulement du sésame burkinabè. Pour la circonstance, de nombreux réprésentants d’associations intervenant dans le domaine de la commercialisation et d’exportation du sésame sont venus de divers horizons pour prendre part à l’assemblée générale ordinaire organisée par l’ANACES-B. Pour le réprésentant du ministre du Commerce de l’industrie et de l’artisanat, Christian Fang Beta Somda, pour arriver à commercialiser le sésame du pays à l’exterieur, il faut parvenir à passer les barrières non tarifaires et travailler à ce qu il y ait une traçabilité du sésame. Pour cela, de l’avis du réprésentant du ministre, il existe déjà avec l’agence burkinabè de normalisation, la méthodologie et  la qualité des actions dans ce sens afin de permettre au sésame du Burkina Faso de pouvoir respecter les normes techniques et technologiques, ce qui a été demandé par les partenaires financiers. A entendre M. Somda la rencontre permettra aux uns et aux autres de mieux cerner, discuter et mieux se comprendre afin de trouver une stratégie de commercialisation. Quant au vice-président de l’association nationale des commercants et exportateurs de sésame du Burkina, Souleymane Guira la filiére sésame se porte bien car,  à travers les intitutions financières et le soutien de l’Etat , un accent a été mis sur la qualité du sésame. Selon lui, l’on assiste actuellement à une série de désordre au niveau de la filière ce qui empêche le travail des opérateurs de la dite filiére. Le prix du sésame burkinabè, a soutenu M. Guira, est largement supérieur à celui du marché international.

Valentin KABORE
(Stagiaire)



16
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus