Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burundi : l’ancien président de la Transition, Michel Kafando, nommé haut représentant de l’ONU.//La condamnation à la prison à vie de l’ancien président Tchadien, Hissene Habré confirmée en appel//Tin Akoff : Les deux personnes enlevées à In Abao, ce jeudi, ont été retrouvées ( Ministère de la Sécurité)// La Haute cour de justice a renvoyé  au 4 mai prochain, le procès des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré//Liberté de presse 2017 : Le Burkina est classé 1er en Afrique francophone, 5e en Afrique et 42e au plan mondial.//Restez connectés sur le site web de Sidwaya pour plus d'informations nationale et internationale//
Flash info :

Programme de sécurisation foncière en milieu rural au Burkina Faso : Le bilan et le programme d’activités présentés aux membres du comité de pilotage

05/01/2017
22:44

La première session du comité de pilotage du Programme de sécurisation foncière en milieu rural au Burkina Faso (PSFMR/BF) s’est tenue, le mercredi 28 décembre 2016 à Ziniaré. Cette session a été consacrée à la présentation du programme et des documents constitutifs, de l’état de mise en œuvre de la réforme foncière en milieu rural et à l’adoption du programme d’activités 2017. 

Le Programme de sécurisation foncière en milieu rural (PSFMR) a été  créé pour contribuer à l’amélioration de la sécurisation foncière en milieu rural à travers l’application effective de la politique nationale de sécurisation foncière et de la loi portant sur le régime foncier rural. C’est dans le but de faire connaître ce programme et ses principaux documents constitutifs et de faire l’état de mise en œuvre de la réforme foncière en milieu rural que s’est tenue la première session de comité de pilotage de programme, le 28 décembre 2016 à Ziniaré. Pour le Directeur général du foncier, de la formation et de l’organisation du monde rural (DGFOMR), André Anatole Yaméogo, « cette première session va permettre de connaître le programme et les activités mises en œuvre avec l’appui de nos partenaires que sont les projets et programmes. Le programme 2017 sera également soumis aux membres du comité de pilotage qui pourront donner leur quitus pour son exécution afin de l’évaluer en  fin d’année 2017 ». 
Malgré la mise à disposition tardive des ressources en 2016, plusieurs activités ont été menées  dans le domaine de la réforme foncière rurale. Le programme d’activités 2017 vise à  améliorer le cadre réglementaire et institutionnel, promouvoir la concertation avec les acteurs du domaine et du foncier rural, élaborer et produire des outils de référence pour l’application de la loi, mettre en place les services et structures locales de gestion foncière rurale. Ce programme permettra également de renforcer les compétences des acteurs des services déconcentrés et décentralisés, de renforcer les capacités de la DGFOMR et des services fonciers ruraux, de suivre et accompagner les structures locales de gestion foncière pour la délivrance des actes et de constituer des bases de données et un fond documentaire sur le foncier rural. D’un coût total d’un milliard de francs CFA, ce programme 2017 sera financé par l’Etat burkinabè et ses partenaires. Le directeur de la législation, de la réglementation et de la sécurisation foncière, Blaise Poda a soutenu: « les résultats atteints en 2016 en matière d’exécution du PSFMR/ BF restent moyens et cela est dû au retard de déblocage des ressources. Cependant, l’on peut noter l’atteinte de résultats convaincants comme l’amélioration de la concertation en matière foncière, la disponibilité des outils de référence pour l’application de la loi sur le régime foncier rural, le démarrage de projets et programmes à composante ou volet foncier et la mise en place des services fonciers ruraux. Ces acquis sont les résultats des appuis du budget national, Neer-Tamba, du PNGT II/ 3 et du PACOF/GRN ». Au cours de cette session, la situation du dossier de l’Agence nationale des terres rurales (ANTR) et les innovations du nouveau décret relatif au Comité national de sécurisation foncière en milieu rural (CONASFS) ont été présentées aux membres. A l’issue des travaux, les membres du comité de pilotage ont recommandé: l’accélération de l’application de la feuille de route en vue de l’application généralisée des textes relatifs au régime foncier rural sur l’ensemble du territoire national, le renforcement des capacités de la cellule de gestion du projet en matière de gestion et suivi-évaluation des projets et sur le budget-programme, la disponibilisation à temps des ressources pour le financement du programme d’activités 2017, la prise en compte de certains départements ministériels dans le comité de pilotage.


Abdias Cyprien SAWADOGO






73
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE








> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus