Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Burkina Faso # Mali: 2-1 Les Etalons font le plein de confiance...

08/01/2017
18:16

Impressionnants de maîtrise et d’efficacité, les Etalons ont défait les Aigles du Mali (2-1), le vendredi 7 janvier à Marrakech dans leur dernier match de préparation. Ils bouclent ainsi leur stage au Maroc avec un plein de confiance avant d’entamer la phase finale de la CAN 2017.

Ceux qui doutaient encore de la forme de Bertrand Traoré après sa blessure peuvent être rassurés. Rentré à la mi-temps du match face aux Aigles, le gaucher nominal burkinabè, dans une accélération, a passé en revue toute la défense malienne avant de tromper avec une facilité déconcertante le dernier rempart des Aigles. Le maigre public du stade annexe de Marrakech s’est donc mis debout pour saluer ce chef-d’œuvre de l’artiste burkinabè. Tous ? Non, sauf Alain Giresse qui, lui-même, n’a pas osé imaginer le slalom de l’artiste burkinabè à la 68e minute et est allé s’affaler sur son banc. Cette victoire était somme toute logique car les Etalons ont entamé la partie pied au plancher. Face à la mobilité burkinabè, les maliens choisissent très tôt de muscler le jeu. Ils commettent une faute aux abords de la surface et Abdou Razack Traoré se présente face au ballon. D’un coup franc subtil des 23 mètres, il oblige Oumar Sissoko à une claquette pour mettre le ballon en corner (5e). Dans un mouvement d’ensemble bien orchestré, Jonathan Pitroipa se retrouve à la conclusion, mais son shoot vient lécher le montant droit du portier malien alors que tout le monde pensait à l’ouverture du score (9e). Pris à la gorge, les poulains de Paulo Duarte ne desserrent pas l’étreinte et les Aigles continuent de souffrir dans le jeu. Acculé par Préjuce Nakoulma, Soumaïla Diakité qui a remplacé entre-temps Oumar Sissoko (32e) commet une bourde en relançant dans les pieds de Jonathan Zongo. L’attaquant d’Almeria sans contrôle et sans se poser de question reprend le ballon des 30m dans les buts. C’est l’ouverture du score (42e). A la pause, Duarte effectue du coup six changements. Le bloc reste le même et l’équipe ne baisse pas de régime. Ce qui entraînera le but magnifique de Bertrand Traoré. Les Maliens sauveront l’honneur sur un ballon anodin qui viendra s’écraser sur la transversale de Hervé Kouakou Koffi avant de rebondir sur le pied de Moussa Marega (68e). Les Burkinabè gèreront cet avantage au score sans concéder une autre réelle occasion de but. Au contraire, Alain Traoré a eu une opportunité d’alourdir le score mais sa frappe croisée se dérobera du cadre (81e) ; mais avant, le jeune portier burkinabè a fait montre de sa grande classe en sortant une parade exceptionnelle sur un tir tendu de Mustapha Yatabaré (77e). Les Etalons concluent ainsi leur stage de préparation par une victoire et font le plein de confiance avant d’aborder la CAN. Ils se sont envolés pour Libreville hier dimanche 8 janvier où ils poursuivront leur préparation tout en s’acclimatant pour être prêts le 14 janvier prochain face aux Lions Indomptables du Cameroun. Même avec la défaite concédée face aux Lions de l’Atlas locaux, les poulains de Paulo Duarte partent satisfaits car tous les compartiments de l’équipe ont laissé entrevoir des gages de sécurité. On espère maintenant que cette performance face au Mali ne soit pas un simple feu de paille et que les Etalons pourront le transposer au Gabon.

Béranger ILBOUDO
Depuis Marrakech (Maroc)



Fiche technique

• Compétition: Match international amical
• Stade: Terrain annexe du stade de Marrakech
• Pelouse : Excellent état
• Temps : Frisquet
• Spectateurs : Huis clos
• Avertissement : Néant
• Exclusion : Néant
• Buts : Jonathan Zongo (42e) et Bertrand Traoré (58e) pour le Burkina. Mustapha Yatabaré (68e) pour le Mali
Burkina Faso : Hervé Kouakou Koffi-Bakary Saré (puis Ernest Congo)-Steeve Farid Yago-Bakary Koné (puis Souleymane Kouanda)-Yacouba Coulibaly (puis Patrick Malo)-Charles Kaboré (puis Adama Guira)-Abdou Razack Traoré (puis Bertrand Traoré)-Jonathan Pitroipa (Puis Cyrille Barros Bayala)-Préjuce Nakoulma (puis Alain Traoré)-Jonathan Zongo (puis Blati Touré)-Banou Diawara (Puis Aristide Bancé)
Entraîneur : Paulo Duarte
Mali : Oumar Sissoko (puis Soumaïla Diakité)-Mamari Traoré-Chrles Blonda Traoré dit Modibo-Yacouba Sylla-Kalifa Coulibaly-Bakary Sako-Moussa Doumbia-Molla Wagué-Yves Bissouma-Mahamadou N’diaye-Samba Sow-Youssouf Koné-Salif Coulibaly-Lassana Coulibaly-Mustapha Yatabaré-Moussa Marega-Sambou Yatabaré-Mohamed Oumar Konaté-Mamoutou N’diaye-Adama Traoré-Djigui Diarra-Ousmane Coulibaly
Entraîneur : Alain Giresse



412
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus