Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Communauté Soufisme : Des musiciens souhaitent meilleurs vœux au cheick Moaze

12/01/2017
12:09

Des artistes-musiciens burkinabè ont présenté leurs vœux du nouvel an, le mardi 10 janvier 2017 à Ouagadougou, au cheick Moaze guide spirituel de la  communauté spirituelle musulmane des soufis du Burkina Faso(CSMSBF).

Le dialogue interreligieux est fondamental pour le maintien de la paix dans le monde et les artistes sont en phase avec cette idée. C’est pourquoi, ils ont rendu visite au cheick Moaze, guide spirituel de la  Communauté spirituelle musulmane des soufis du Burkina Faso(CSMSBF), le mardi 10 janvier 2016 à Ouagadougou. L’objectif de cette visite a été de présenter les vœux de nouvel an au président de la CSMSBF. Selon le cheick Moaze, le soufisme est le côté exotérique et humaniste de l’Islam, c’est aussi une école de l’illumination intérieure. Son but est la connaissance de Dieu par une prise de conscience réelle par le cœur, l’esprit et non pas par l’intermédiaire de théorie et de raisonnement philosophique ou rationnelle. Il a dévoilé que le programme de la CSMSBF pour l’année 2017 entend promouvoir des valeurs telles que le civisme, la tolérance religieuse et l’acceptation du prochain. « Ces valeurs humaines sont la base des relations entre les humains dans un esprit de réciprocité et de respect mutuel », a-t-il soutenu. Le cheick Moaze a précisé que les artistes sont bénis par l’éternel et la population reçoit leurs messages avec sincérité et amour. 
Il a invité les hommes de culture à inculquer à la population une bonne éducation afin de véhiculer la paix au Burkina Faso et hors du pays.  Et de poursuivre que tout ce qui émane des artistes est ancré dans la mémoire de chaque Burkinabè. « Je vous exhorte à composer des sonorités religieuses et éducatives », a souhaité le cheick. Le guide spirituel de la CSMSBF a formulé ses vœux de santé, de paix et prospérité aux artistes et à toute la population burkinabè.  Pour Bamos Théo, artiste-musicien, le cheick Moaze est un homme de paix qui prône la tolérance des religions. Il a rappelé que la philosophie du président de la communauté soufisme est d’aimer le créateur des prophètes Jésus et Mohamed. «Je suis chrétien, je viens régulièrement le voir et j’adhère à sa philosophie », s’est-il réjoui. Pour lui, le bien commence par la religion .Il a invité chaque individu à cultiver l’amour du prochain tout en travaillant ensemble, car c’est le socle de la paix. 
Quant à l’artiste-musicienne Amety Meria, l’objectif de cette visite a été de témoigner notre reconnaissance au cheick Moaze pour ces œuvres en faveur de la paix et de lui présenter nos meilleurs vœux. A l’entendre, le président de la CSMSBF prêche le dialogue interreligieux, l’amour du prochain et la paix.   Elle a souligné qu’il est le guide religieux des artistes. De son avis, le message des artistes est en phase avec la philosophie du cheick. « Nous donnons des messages de paix et de cohésion sociale dans nos chansons», a-t-elle conclu. Cette visite a été ponctuée par une prestation et une lecture du Coran à l’endroit des artistes. 

Armelle COMPAORE
(Collaboratrice)


49
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus