Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Jean Marie Ramdé : "Je veux amener le secteur privé à sponsoriser le cinéma"

12/01/2017
12:23

Jean Marie Ramdé est un homme de culture peu connu du public. Ecrivain-poète, chercheur en communication culturelle et marketing, il dévoile dans cette interview, un projet innovant dont il est porteur : Yelba au FESPACO.

Sidwaya mag plus(SMP) : Vous portez un projet littéraire sur le cinéma. Pouvez-vous nous en dévoiler le contenu ?

Jean Marie Ramdé (JMR).: Au fait, c’est Yelba au FESPACO. C’est un projet en communication culturelle et marketing. Le projet consiste à projeter sur un registre publicitaire en impression, un poème de deux pages intitulé Yelba au FESPACO, durant la période du FESPACO soit au rond-point des cinéastes, sur l’un des échangeurs de la ville de Ouagadougou ou encore à la galerie marchande du FESPACO.

SMP: Quelle est l’originalité de votre projet ?

JMR. : L’originalité c’est quoi ? L’éducation est à la base de tout. L’éducation est primordiale et actuellement les parents n’ont plus le temps pour éduquer leurs enfants. C’est le cinéma qui éduque les enfants. Je veux amener le secteur privé à sponsoriser le cinéma parce qu’en sponsorisant le cinéma, il ne perd pas. Il contribue à faire la paix parce que sans la paix ils ne peuvent pas investir.

SMP: Quels sont les objectifs visés à travers ce projet ? 

JMR.: L’objectif de mon projet est de lancer le FESPACO et puis, lancer aussi le sponsor qui va prendre mon projet. Parce que le FESPACO, c’est le deuxième plus grand festival en Afrique après la CAN. C’est le FESPACO qui regroupe le plus d’étrangers. Donc, tous les pays du monde vont prendre part au FESPACO. Deuxièmement, ça va être retransmis sur toutes les chaines de télés dans le monde entier. Donc la société qui va prendre en charge, le groupe d’investissement qui va sponsoriser mon projet, aura l’occasion d’être connu à travers le monde. 
Ça va lui faire une bonne promotion de marketing continu, parce que le cinéma, c’est quelque chose d’immortel. 

SMP: En deux mots quelles sont vos attentes ?

JMR.: J’ai déposé des demandes auprès de plusieurs entreprises, des compagnies aériennes et dans des sociétés de téléphonie mobile. Maintenant, je demande aux autorités politiques de m’appuyer pour la réalisation de mon projet.    

Marou Sawadogo 
(stagiaire)


35
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus