Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Ouagadougou : Un homme à l’allure suspecte arrêté  par des commerçants aux environs de la grande mosquée  ce vendredi et remis à la sécurité. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou. Interpellés par son accoutrement et son comportement visiblement suspects, les jeunes commerçants aux alentours se sont organisés et ont exigé qu’il soit fouillé. Vu l’attroupement qui commençait à s’organiser autour de lui, les jeunes l’ont finalement remis aux forces de sécurité non loin des lieux. L'homme possédait trois pièces d'identité différentes dont une CNIB selon nos informations recueillies sur place. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou.// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, ( fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Santé dans le monde : Lettre Annuelle de Bill et Melinda Gates

15/02/2017
12:32

Seattle, 14 Février 2017 – Bill et Melinda Gates a publié sa Lettre Annuelle de 2017, qui constate que le monde assiste au progrès le plus rapide dans le santé mondiale et une réduction de la pauvreté  

 La Lettre de 2017 est adressée à l’investisseur et philanthrope Warren Buffet et célèbre le progrès incroyable qui a été fait depuis 2006 quand il a donné $30 milliards à la Fondation Bill et Melinda Gates. Son don a permis à la fondation et à ses partenariats d’investir dans des nouvelles technologies, des solutions et de la recherche qui pourrait sauver des vies, soutenir des familles et diminuer les niveaux de pauvreté extrême.     

Par exemple, les vies de 122 millions d’enfants à travers le monde ont été sauvées depuis 1990, 86% d’enfants du monde reçoivent des vaccins fondamentaux, et pour la première fois dans l’histoire plus de 300 millions de femmes utilisent des contraceptifs.

 

Partout en Afrique, Bill et Melinda constatent qu’il y a des améliorations importantes dans les domaines suivants de développement :

·         La mortalité des enfants de moins de cinq ans à cause de la pneumonie, la diarrhée, le paludisme a diminué de 54% à travers l’Afrique sub-Saharienne (Unicef)  

·         L’amélioration de l’accès à l’information sur la santé reproductive et sur les nouvelles méthodes de contraception signifie qu’aujourd’hui plus de femmes ont le pouvoir de prendre leurs propres décisions sur la planification familiale. Aujourd’hui, 27% des femmes  utilisent la contraception en Afrique sub-Saharienne. (Unicef)

·         La pauvreté extrême en Afrique sub-Saharienne a diminuée de 28% depuis 1990 (UN)

Au fil des années, la Fondation Bill & Melinda Gates a collaboré avec des donateurs, des gouvernements, le secteur privé, et la société civile en vue d’aider la population du Burkina Faso à vivre en bonne santé et de façon productive. Depuis 2006, la fondation a été témoin d’histoires incroyables de progrès et espoir dans le pays.

·         Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso a diminué de 52% depuis 2000. (Unicef)

·         Les taux de vaccination au Burkina Faso sont plus élevés que la moyenne de l’Afrique. (WEUNIC) 

Lire la lettre en in extenso

 

Notre lettre annuelle de 2017 est adressée à notre grand ami Warren Buffett, qui, en 2006, a fait don de l’essentiel de sa fortune à notre fondation pour lutter contre les maladies et réduire les inégalités. Il y a quelques mois, Warren nous a invités à une réflexion sur le parcours réalisé par notre fondation : nos réussites, nos enseignements, et nos espoirs pour l’avenir.

  Voici notre réponse.

C’est l’histoire des progrès spectaculaires réalisés par les plus démunis au cours des 25 dernières années : réduction de moitié de la pauvreté extrême et de la mortalité infantile, et autonomisation de millions de femmes. Ces incroyables avancées ont été possibles non seulement grâce à la générosité de Warren et d’autres philanthropes, aux dons de bienfaisance venus des quatre coins de la planète, et aux efforts consentis par les pauvres eux-mêmes, mais aussi grâce aux gigantesques contributions des pays donateurs, qui représentent l’immense majorité du financement de la santé et du développement à l’échelle mondiale.

Nous publions la présente lettre annuelle en pleine période de transition politique spectaculaire, avec notamment de nouveaux dirigeants aux États-Unis et au Royaume-Uni. Nous espérons que cette histoire rappellera à tout un chacun la raison pour laquelle l’aide étrangère doit rester une priorité — parce qu’il est dans notre intérêt national, et dans celui du monde entier, d’améliorer les vies dans d’autres pays. La prévention de la propagation des maladies sauve des vies à l’étranger mais aussi chez nous. La stimulation du développement économique ouvre de nouveaux marchés pour nos propres marchandises. La réduction des risques de conflits renforce notre propre sécurité nationale. Et en aidant les plus démunis à s’arracher à la misère, nous exprimons les valeurs les plus élevées de nos pays respectifs.

L’une de ces plus grandes valeurs, illustrée par le don de Warren à notre fondation, reste la conviction que le meilleur investissement que chacun d’entre nous puisse jamais faire est dans la vie d’autrui. Et comme nous l’expliquons à Warren dans notre missive, le retour sur l’investissement est extraordinaire.

 

BILL ET MELINDA GATES – NOTRE LETTRE ANNUELLE 2017



96
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

19/03/2017 20:22
12/03/2017 20:03
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus