Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Sport : Le Colonel David KABRE a été élu président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique (OSMA). //Ouagadougou : Un homme à l’allure suspecte arrêté  par des commerçants aux environs de la grande mosquée  ce vendredi et remis à la sécurité. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou. Interpellés par son accoutrement et son comportement visiblement suspects, les jeunes commerçants aux alentours se sont organisés et ont exigé qu’il soit fouillé. Vu l’attroupement qui commençait à s’organiser autour de lui, les jeunes l’ont finalement remis aux forces de sécurité non loin des lieux. L'homme possédait trois pièces d'identité différentes dont une CNIB selon nos informations recueillies sur place. Marina Market et la mosquée centrale de la ville de Ouagadougou.// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, ( fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

FESPACO 2017: Clap d’ouverture avec Alpha Blondy

16/02/2017
19:26

Le comité d’organisation de la 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a animé, le jeudi 16 février 2017, une conférence de presse pour dresser le bilan des préparatifs, à 10 jours de l’évènement. 

A une décade du début du 25e Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le comité d’organisation s’est dit apte à accueillir les festivaliers et a rassuré des «dispositions sécuritaires» prises pour le bon déroulement de l’évènement. C’était hier, jeudi 16 février 2017, au cours d’un point de presse. Le président de la commission sécurité, le commissaire Marcel Paré, a expliqué qu’il a pour tâche d’offrir un environnement sécurisé à tous les participants aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays. A cet effet, les soldats seront présents sur les lieux de projection, à la rue marchande et partout où il y aura des regroupements. «Avec la situation sécuritaire actuelle, naturellement nous allons mettre en place un dispositif à travers des mesures contraignantes, parce qu’il faut isoler certaines zones notamment piétonnes, procéder à des fouilles, patrouiller dans la ville», a précisé le commissaire. Il a admis que c’est un ensemble qui va forcément gêner, mais l’objectif est de permettre à tout le monde de participer aux activités du FESPACO «en toute quiétude et sans trop de bousculades». La commission sécurité s’est dit «confiante, car tout avance bien », mais elle a exhorté la population à collaborer afin d’éviter tout problème. «Il n’y a pas de dispositif sécuritaire immuable, il se met en place au jour le jour», a-t-il indiqué. Sur le volet artistique, 160 films dont 105 en compétition seront projetés dans huit salles dont 4 numériques. «Tout le matériel de projection a été acheminé à Ouagadougou. Les travaux d’installation débutent aujourd’hui même», a fait savoir le délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma. Deux séances de projection sont réservées à la presse chaque jour, à partir du 26 février. Pour ce qui est du plan économique et industriel, le DG a affirmé que tous les stands d’exposition ont été vendus. Les rencontres professionnelles, une dizaine, commencent aussi le 26 février 2017, avec une conférence publique sur le financement, un colloque sur le thème du festival : «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel». 

«Frontières», comme film d’ouverture

Le FESPACO 2017, ce sont également les galeries, les foires, les expositions-ventes à la maison du Peuple, à la place de la Nation et au siège de la biennale et des prestations d’artistes dans les lieux de projection des films. «Nous voulons par cet aspect associer la population à la fête», a déclaré le président du comité d’organisation, Stanislas Méda. Une nuit sera dédiée aux célébrités. Au cours de celle-ci, le comité d’organisation procèdera au lancement de la plateforme du FESPACO. Le pays d’honneur, la Côte d’Ivoire a prévu un village «Akwaba» pour mettre en exergue ses potentialités cinématographiques, culturelles et touristiques. Les échanges avec les hommes de médias ont aussi porté sur le cérémonial. A cet effet, Ardiouma Soma a confié que la cérémonie d’ouverture aura lieu au Stade municipal Issoufou-Joseph-Conombo. A l’occasion, l’artiste ivoirien, Alpha Blondy prestera durant plus d’une heure. Quant à la clôture, elle est prévue au palais des Sports, avec une chorégraphie de Seydou Boro. « Frontières » de la Burkinabè Apolline Traoré est le film d’ouverture de la 25e édition du FESPACO. Cette année, le comité d’organisation enregistre plus de 50 partenaires contre 34 en 2015, soit un taux d’évolution de 44%. «Tous nos collaborateurs habituels sont de retour… Jusqu’à nos jours, il y a toujours  des contrats de projets en instance», a ajouté le DG du FESPACO.


Djakaridia SIRIBIE


296
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus