Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Vise la lune !

23/02/2017
20:45

Vise la lune !
Quand nous regardons Messi ou Ronaldo jouer, nous sommes émerveillés. Au-delà de la fascination, nous voulons être et faire comme eux. Mais est-ce que vous savez que vous pouvez être comme eux, peut-être même faire mieux qu’eux ? Ceux qui ont déjà douté ont échoué ! Ceux qui cherchent à peser le pour et le contre ont manqué le coche ! Il n’y a pas de doute, il n’y a pas de contre. Il n’y a que des hommes sans foi qui pensent que Dieu a créé les bons et les méchants, les meilleurs et les tarés, les forts et les faibles. Il n’y a que des hommes sans idéal qui ne rêvent jamais de toucher leur propre plafond, de surcroît le ciel. Il n’y a que de petites gens qui pensent que quoiqu’ils fassent, ils ne pourront jamais soulever leur propre petit doigt, de surcroît une montagne. Tant qu’on a une tête saine et pleine, on peut écumer les scènes des grands et laisser ses marques. Tant qu’on a un cœur qui bat, on peut battre les records en or du ténor qui joue le mentor. Mais rien ne sert d’avoir une tête et un cœur si entre les deux, il n’y a pas de volonté. C’est dommage ! Très peu ont cette pièce manquante du puzzle. 
Oui, nous sommes un assemblage de pièces en vrac. Nous ne sommes pas définis d’office. Chaque homme est un être en marche. Chacun marche vers un horizon à conquérir, parce qu’à l’horizon, il y a toujours de la place. Mais combien savent que l’horizon est là où le ciel semble toucher la terre ? Combien se sont déjà défiés de marcher sur le mirage qui miroite au loin ? Tant qu’on marche, on avance. Malheureusement, très peu savent faire le premier pas. Nous savons tous marcher, mais nous décidons de jouer arrêtés. Pourtant, ce monde est un lopin à prendre, un domaine à conquérir. Il y a toujours de la place qui nous attend, à l’infini. Mais comme on ne va pas au champ les bras ballants, seuls les plus outillés creuseront et bêcheront jusqu’à la cachette du trésor convoité. Il n’y a pas de mot-clé, point de mot de passe, aucune combinaison. La vie est un cadeau qui ne s’offre pas, elle est à prendre !
Il y en a qui liront cette chronique en riant sous cape de l’éthylique qui se fourvoie. Derrière chaque ligne, il y a un hameçon à mordre, un appât à prendre. Il n’y a aucun mystère hallucinant. Tout est clair ! Les aveugles voient de jour comme de nuit, seuls les malvoyants trébuchent le jour. Nous pouvons tous briller de mille feux. Malheureusement, il y a plein de lumières qui s’éteignent autour de nous chaque jour, pour des tempêtes de verre, pour des excuses irrecevables. Seuls les morts ne peuvent plus se défendre. Seuls les morts ne réussissent plus ! Ils auraient dû, ils auraient pu, s’ils avaient su, s’ils avaient cru. Tant pis pour celui qui perd son temps sur terre à tourner le pouce. Malheur à celui qui voit en l’autre le symbole qui fait école en se débattant dans sa propre camisole. Il finira comme un feu de paille. Il n’y a pas de racaille. Dans les détails, il n’y a pas que le diable, il y a aussi des esprits lumineux en pagaille à dompter au prix de batailles. Mais seuls ceux qui font bien le tri savent séparer le bon grain de l’ivraie. 
Alors ne soyez pas étonnés que le meilleur soit un clochard. Pourquoi offusquez-vous que le plus grand soit le fabuleux Messi de 1,69 mètre ? Pourtant, Messi n’est pas le messie ! En quoi tremblez-vous de complexe devant Ronaldo ? Si Obama lui-même avait regardé sa propre peau avant de juger de ses capacités, il passerait toujours devant la Maison blanche sans oser rêver. Il n’oserait même pas lorgner ou pointer du doigt «l’in-intouchable» bureau oval. Il se contenterait d’être dans la foule, tanguant au gré de la houle qui saoule les pessimistes. Alors, arrêtez de rêver sans poursuivre vos rêves. C’est inutile ! Un rêve digne de ce nom est un lièvre qu’on lève et qu’on pourchasse jusqu’à l’attraper. Personne ne pourchassera vos rêves à votre place. Personne ne rêvera à votre place. Chacun à une place et se doit de la défendre. Chaque jour, des milliers de gens prennent votre place, parce que vous n’avez pas cru en vous. Parce que vous n’avez pas osé. Nous vivons dans un univers parsemé d’étoiles, mais seuls ceux qui viseront la lune seront à la Une. S’ils ratent la lune, ils retomberont sur une étoile, pour mieux rebondir. Parce que la vie est un long voyage en hauteur, et seuls,  ceux qui viseront la lune feront fortune. Chaque jour qui se lève est une chance à saisir. Quelle chance comptes-tu saisir aujourd’hui ?

Clément ZONGO
clmentzongo@yahoo.fr



59
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus