Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Santé sexuelle et reproductive : Planned parenthood veut briser le silence

02/03/2017
10:05

Planned parenthood a lancé sa campagne de communication mass media :« le silence tue ». C’était au cours d’une conférence de presse qu’ont animé ses premiers responsables, le dimanche 26 février 2017 à Ouagadougou. 

Après sa première campagne de communication intitulé : « 1000000 de voix pour la santé sexuelle et de la reproduction et la planification familiale », l’ONG planned parenthood vient de lancer la 2e phase de sa campagne de communication mass média. La cérémonie est intervenue, le dimanche 26 février 2017 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse. 
Dénommée le « silence tue », cette campagne est le résultat d’un constat moins reluisant.  En effet, selon l’Enquête démographique et de santé (EDS 2010), plus de la moitié (54,5%) des adolescents non mariés et sexuellement actif, âgés de 15 à 19ans, n’utilisent pas de méthode de contraception. En plus, une lecture du plan stratégique 2016-2020, de santé des adolescents  et jeunes, fait apparaître des insuffisances, malgré l’effort des gouvernants. Des insuffisances qui sont, entre autres, liées à l’inadaptation des infrastructures adéquates à l’offre de santé de la reproduction, à la faible éducation sur la santé sexuelle et reproductive à la maison et à l’école. A ces insuffisances, viennent se greffer les cas de grossesses non désirées et les avortements clandestins. C’est pourquoi, cette campagne qui couvre la période de mars 2017 à mars 2018, s’est fixée pour objectif de « contribuer à l’augmentation d’une opinion publique favorable à l’accès des adolescents et des jeunes aux services de la santé sexuelle et reproductive d’ici à mars 2018 » a insisté le porte-parole des partenaires et directeur exécutif de l’Association burkinabè pour le bien-être familial(ABBEF), Boureihiman Ouédraogo. Et pour atteindre cet objectif, plusieurs activités sont prévues. Des diffusions de messages de sensibilisation et d’interpellation dans les salles de cinéma, à la télévision, dans les radios, en passant par la réalisation d’un débat qui réunira différents acteurs sur les mécanismes d’accélération de l’accès des jeunes aux services de santé sexuelle et de la reproduction ainsi que la distribution de dépliants avec des messages sur la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes.
 Le clap de début de toutes ces activités a été donné par la directrice de la Santé de la famille  du ministère de la Santé, Dr Ramatou Sawadogo. Ne faut-il pas craindre l’avenir de ce programme avec  le changement de locataire à la Maison blanche ? La vice présidente de Plannedparenthood Latanya Fret a rassuré : « quels que soient les problèmes, nous allons continuer ce que nous avons commencé ». La sensibilisation prend-elle en compte le poids de la religion ? Y’aura-t-il des messages pour chaque groupe social ? En réponse à la première question, les conférenciers ont indiqué que la religion ne constitue pas un frein à l’éducation sexuelle. C’est ainsi, qu’ils ont cité l’exemple de la religion musulmane qui invite les parents à séparer les garçons des filles à l’âge de 10 ans. Pour eux, cela est un appel  à parler aux enfants, de la reproduction sexuelle à partir de 10 ans. Un spot vidéo a également été présenté aux journalistes. Ce dernier  présentait une fille qui a gardé le silence après un avortement clandestin mais qui a fini par perdre la vie.

Marou Sawadogo
(collaborateur)



166
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus