Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina : le canton du Risiam  dans le Bam  disputé par deux camps //Sport : Le Colonel David KABRE a été élu président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique (OSMA).// Harouna Dicko, responsable de plusieurs attaques dans le nord du Burkina à été abattu mercredi nuit sur une colline de Petega dans la province du Soum ; 18 autres  personnes ont été interpellées et des armes récupérées (média)//Le général Mathias Doué, 71 ans, ancien chef d’état-major de l’armée ivoirienne (2000-2004) est décédé, jeudi 23 mars, à l’âge de 71 ans, (fille Nancée Doué)  //« Le Burkina Faso est aujourd’hui considéré comme un succès démocratique, et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », Président du Faso. 
Flash info :

Grand prix cycliste Aujourd’hui-au-Faso

20/03/2017
20:38

Le quotidien Aujourd’hui-au-Faso a soufflé ses trois bougies le 21 février dernier. Pour marquer d’une pierre cet anniversaire, notre confrère a bien voulu associer les sportifs, notamment les acteurs de la petite reine, d’où le grand prix cycliste organisé en différé, le dimanche 19 mars 2017 sur l’avenue Charles-de-Gaulle. Cette course qui a réuni 54 coureurs a vu la victoire de Salfo Bikienga de l’AJCK au sprint.

Le cyclisme burkinabè a désormais une nouvelle compétition, c’est le grand prix du journal Aujourd’hui- au-Faso. La première édition a été courue, le dimanche 19 mars 2017 sur l’avenue Charles-de- Gaulle, à l’occasion du IIIe anniversaire du quotidien. 54 coureurs issus de 14 clubs (Koudougou, Kombissiri, Bobo-Dioulasso, Pouytenga, Houndé et Ouagadougou) ont pris part à la compétition. La distance à parcourir était de 132 km sur un circuit de 4,4km à boucler 30 fois. Les coureurs, lancés sur le parcours, ne se feront pas de cadeau. Dans un rythme moyen au départ, l’allure s’intensifiait au fil du temps. La première cassure dans le peloton est intervenue dès le 5e tour où Boureima Nana (AJCK), Alim Ouédraogo (AJCK), Benjamin Ouédraogo (Sifa Bobo), Arouna Ilboudo (AJCK) et Pingwendé Ouédraogo (RCK) ont décidé de distancer les autres. Une situation qui donne encore plus de rythme à la couse. Les fuyards, qui réussiront à creuser un écart de 30’’, se partagent les bonus des points. Au 10è tour (44 km parcourus), le temps mis était de 1h07mn24s, soit une vitesse moyenne de 39,169km/h. Ce rythme de pro ou presque, est intenable pour bien de coureurs qui finissent par abandonner. Au 12e tour, on ne comptait plus que 37 cycliste en selle, 17 ayant rendu le tablier. Le peloton qui collait aux roues des échappés finit par les rattraper.
Mais sitôt annulée, un autre groupe, cette fois-ci de 6 coureurs, sort encore du lot. Là on y trouve des baroudeurs tels Mathias Sorgho (AJCK), Salfo Bikienga (AJCK), Salfo Yerbanga (USFA) qui avaient à leurs côtés, Abdoulaye Rouamba (AJCK), Pingwendé Ouédraogo (RCK) et Benjamin Ouédraogo (Sifa Bobo). Comme des fusées, ils creuseront l’écart d’avec les autres (1mn44’’)  au 15e tour, puis 2mn31’’ au 20e. Dès lors, on voyait difficilement le peloton revenir à leur hauteur. La bataille était désormais entre les échappés pour désigner le vainqueur. Malgré un soleil de plomb, tous les 6 champions tiennent le coup jusqu’au tour final où c’est au sprint qu’ils se sont départagés. A cet exercice, Salfo Bikienga se montre le plus en jambe. Il est suivi de son homonyme Salfo Yerbanga et de Mathias Sorgho. Au registre des prix, le comité d’organisation a choisi de primer les dix premiers. Bikienga s’en tire logiquement avec le plus gros lot, 250 000 F CFA et des gadgets. Son poursuivant immédiat 207 000 et Mathias Sorgho 160 000. Ce coup d’essai du grand prix Aujourd’hui-au- Faso s’achève à la grande satisfaction du promoteur, Dieudonné Zoungrana, directeur de publication du quotidien d’informations générales. Pour lui, cette course est un hommage aux cyclistes burkinabè qui portent haut le drapeau national hors du pays. « Plaise à Dieu que l’année prochaine nous puissions organiser la deuxième édition», a-t-il souhaité. La première édition du grand prix du journal Aujourd’hui-au-Faso a été parrainée par Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale représenté par son vice-président, Me Bénéwendé Stanislas Sankara. Pour ce dernier, la demande de parrainage de ce grand prix est un honneur, car il intervient dans un contexte où «l’Assemblée Nationale a décidé de procéder le 25 mai prochain à Kaya, au lancement de ce que nous appelons la coupe de l’Assemblée Nationale. Désormais les députés dans leur ensemble, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition sommes derrière le sport quelle que soit la discipline. Notre présence s’explique de fait».

B. Léopold YE



82
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR





>IMAGE DE LA CITE





> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus