Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Décès de Salifou Diallo : Un deuil national de 72 heures à partir du mercredi 23 aout (Président du Faso).//Lutte contre le terrorisme: Une marche silencieuse du rond-point des Nations Unies au cafe Istanbul le samedi 19 août, à 9 heures.
Flash info :

Braconnage à Nadiagou : 44 personnes interpellées et déférées

19/04/2017
15:53

44 personnes ont été interpellées entre 23h et 6h du matin, suite aux incendies du campement de Pama Sud et du Service environnemental de Nadiagou, après la mort par balle, lundi, d’un présumé braconnier.  

Selon des sources très introduites, l’opération de restauration de l’autorité de l’Etat a mobilisé conjointement une soixantaine d’éléments de la gendarmerie nationale, de la compagnie républicaine de sécurité (CRS) et de la police nationale. Elle fait suite à la descente sur le terrain hier à 17h30 du procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Fada-N’Gourma, Blaise Bazié. 

Le procureur a pu constater les importants dégâts causés par les manifestants dans leur furie. « J’ai constaté au niveau du campement que tous les bâtiments sont brûlés dans leur entièreté, 5 véhicules  calcinés par les flammes et au niveau du poste forestier, le bâtiment et des engins partis en flamme », a souligné le procureur Bazié. « Je suis donc venus à Pama encourager la police judiciaire à procéder à des interpellations car non content d’avoir incendié la veille, ils sont repartis le matin pour bien brûler le reste»,  relève le procureur Bazié. 

A en croire une source proche de la sécurité, l’opération coup de poing conduite de 23h à 6h du matin a permis d’appréhender les présumés meneurs et leurs complices. «  Certains ont pu traverser la frontière du Benin. Mais la police béninoise les a cueillis pour les remettre aux autorités burkinabè», soutient un élément des forces de défense et de sécurité.  Le concessionnaire du campement Pama Sud, Lazare Tapsoba, affectueusement appelé le « vieux », constate son investissement à coût de centaine de millions partir en ruine. «  J’ai investi plus de 250 millions. Chaque saison, je verse depuis 1999, plus d’1.5 million pour le développement local», indique le vieux tout effondré. 

 

En rappel ces manifestations violentes font suite à la mort d’un présumé braconnier dans une réserve forestière vers Koalou au cours de tirs de riposte des agents des eaux et forêts.  

 

Moussa CONGO 



335
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

21/08/2017 00:33
13/08/2017 20:45
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus