Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Décès de Salifou Diallo : Un deuil national de 72 heures à partir du mercredi 23 aout (Président du Faso).//Lutte contre le terrorisme: Une marche silencieuse du rond-point des Nations Unies au cafe Istanbul le samedi 19 août, à 9 heures.
Flash info :

Echecs, tournoi international des champions Mogho-Naaba : Brema Bah du Mali a fait parler son expérience

20/04/2017
23:07

Le Comité national burkinabè des échecs (CNBE) a organisé, du 7 au 15 avril 2017, le tournoi international des champions Mogho Naaba. Premier du genre, la compétition a regroupé huit concurrents venus de six pays.

Brema Bah du Mali a été le grand vainqueur de la première édition du tournoi international des champions Mogho-Naaba des jeux d’échecs. Il a dominé des concurrents venus du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo et du Burkina Faso. En finale, l’Echecquier malien a surclassé Philip Eliken Ameku du Ghana. Gilles Tchokomakoua du Cameroun a complété le podium. Le premier burkinabè est classé 4e. Il s’agit de Clément Guissou. Il a informé avoir été surpris «parce que c’est à trois jours de la compétition que j’ai été informé». Sinon, si on avait eu une préparation, on pouvait prétendre le podium ». Il a apprécié positivement le niveau des «Echecquiers» burkinabè à ce Tournoi. «Seulement que nous ne sommes pas patients pour mieux jouer le chrono» a-t-il déploré. Le vainqueur de la présente édition Brema Bah n’est pas un novice des jeux d’échec. Dans son palmarès, il compte une 2e place obtenue à Lomé et 3e d’un autre tournoi à Abidjan. Il a avoué n’avoir pas eu une préparation conséquente. M. Bah a dit n’avoir pas été surpris du niveau élevé de la compétition pour avoir déjà rencontré la plupart de ces concurrents lors d’un tournoi à Abidjan. Pour le président du Comité national burkinabè des échecs (CNBE), organisateur de l’évènement, Arnaud Ouédraogo, le tournoi est venu de l’idée qu’il faut promouvoir le championnat de haut niveau au sein de la zone 4 point 4 qui regroupe 13 pays. Il a informé que chaque pays a participé au tournoi avec un joueur à l’exception du Burkina Faso qui comptait trois. Evoquant la promotion des jeux d’échecs au Burkina Faso, M. Ouédraogo, estime qu’il a un avenir radieux. «C’est vrai que dans toute structure il y a des divergences mais nous essayons de rassembler tout le monde». a-t-il laissé entendre.


Yves OUEDRAOGO






49
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

21/08/2017 00:33
13/08/2017 20:45
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus