Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Poul de la cité - Programmes des chaînes câblées : attention à la perversité !

04/05/2017
17:08

Avoir une parabole et un abonnement aux chaînes câblées semble être le désir de beaucoup de personnes. Mais, est-ce qu’elles tiennent compte de tous les paramètres avant de chercher à avoir des images d’ailleurs ? La question mérite d’être posée, ne serait-ce qu’à cause de certaines chaînes de musique disponibles sur les bouquets les plus populaires de la place. Tandis que les unes diffusent à outrance des clips vidéo présentant des femmes à demi-vêtues, d’autres chaînes ont des émissions spéciales regorgeant  de clips aux images frisant parfois la pornographie. Le problème est que ces chaînes sont toutes publiques et font justement partie des chaînes prisées par la jeunesse, intéressée par les musiques du moment. Dans la mesure où nous sommes conditionnés par ce que nous regardons, peut-on imaginer les conséquences pour des enfants dont l’âge varie entre 5 et 15 ans, qui visionnent au quotidien des images suggestives et autres comportements à connotation sexuelle ? Les télévisions nationales, sous l’œil inquisiteur du Conseil supérieur de la communication, se gardent bien de diffuser des images obscènes. Malheureusement, le contrôle du gendarme des médias burkinabè n’atteint pas les chaînes satellitaires, si bien qu’actuellement, les effets de sa surveillance sont annihilés par certains de leurs programmes. Cet effet pervers de la mondialisation mérite d’être corrigé, au moins que l’accès à ces chaînes soit conditionné par l’autorisation parentale, afin que l’éducation des enfants, déjà fortement décriée, ne vire pas à la perversion. La responsabilité des parents se trouve donc engagée…

Accidents de la route : Ces infatigables badauds…

La plupart des burkinabè ont une fâcheuse tendance à s’assembler au moindre incident ou accident sur la voie publique. S’il est presque naturel pour un être humain de s’intéresser aux menus événements de la rue, il faut reconnaître que cette inclination comporte parfois des inconvénients, des dommageables, selon les cas. En effet, il y a quelques jours de cela, un camion transportant des bonbonnes de gaz a percuté un pauvre motocycliste non loin du rond-point de la Patte d’Oie. La violence inouïe du choc a plongé l’homme dans un «coma».  Immédiatement alertés, les soldats du feu se sont diligemment déportés sur les lieux. Ceux-ci ont essayé en vain de ranimer l’accidenté sans grands résultats. Fort  malheureusement, le travail des sapeurs-pompiers s’est davantage compliqué par l’attroupement monstre des badauds. Invités à dégager les lieux afin de donner plus d’espace et une bonne dose d’oxygène à la victime, les badauds n’ont rien trouvé de mieux que de faire la sourde oreille. Pire,  au fil des minutes, la place est devenue noire de monde frôlant la survenue d’un bouchon. Des passants curieux se sont également invités, en grand nombre, à la partie, donnant lieu à une bousculade. Face à cette attitude de la foule, les secouristes ont préféré, au final, se «concentrer» sur le malheureux. Une scène pathétique ! Il appartient donc aux uns et aux autres de faire violence sur eux-mêmes. Nul n’est obligé de s’éterniser sur les lieux d’un drame ou d’un accident, surtout lorsque les personnes habilitées à secourir sont déjà présentes. Inutile donc de leur rendre la tâche difficile. Ce type de curiosité maladive est, sans conteste, un vilain défaut. Ressaisissons-nous !



51
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus