Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289

Violence à Tialgo : Les affrontements entre Koglweogo et populations ont fait 5 morts et plusieurs blessés. //Tialgo : le gouvernement burkinabè déplore les pertes en vies humaines et présente aux familles éplorées ses condoléances. 

Flash info :

JNP 2017 : La messe du monde rural s’est ouverte

12/05/2017
18:11

La 20e journée nationale du paysan (JNP) a officiellement ouvert ses portes, ce vendredi 11 mai 2017, à Kaya dans le Centre-Nord, sous la présence effective du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. A l’occasion, plus d’un millier d’acteurs du monde rural dresseront le bilan des JNP passées et dégageront les perspectives pour insuffler une nouvelle dynamique au secteur.

La Journée nationale du paysan (JNP) souffle sa 20e bougie cette année. A cet effet, plus de mille producteurs, organisations faitières du monde rural, techniciens et autorités se sont donné rendez-vous à Kaya, dans le Centre-Nord. Le top de départ officiel des festivités a été donné le vendredi 11 mai 2017, en présence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. 

Cette JNP se veut une aubaine pour les acteurs du monde rural de mener une introspection des 19 éditions passées, d’échanger sur les priorités du secteur agricole dans l’intention de prendre des engagements et de dégager des orientations pertinentes à même de booster les performances agricoles, pastorales, halieutiques et fauniques nationales. D’où le thème: «Journée nationale du paysan, 20 ans d’existence: bilan et perspectives». 

De Léo dans la Sissili en 1993 à Kaya dans le Sanmatenga en 2017, le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a noté plusieurs évolutions tant dans le contenu que dans le format de la JNP, teintée de quelques taches noires. Il s’agit notamment de l’absence de structure pérenne chargée du suivi de ses actions, des engagements et des recommandations, la faiblesse du budget au regard de son envergure… 

Malgré ces insuffisances, la JNP est «aujourd’hui un label et une école», selon M. Ouédraogo, honorée régulièrement, soutenue par une volonté politique de l’exécutif et l’adhésion des acteurs directs. Les nouveaux défis du secteur commandent des réflexions pour l’adapter aux besoins réels des paysans. Pour ce faire, une étude menée par les départements ministériels concernés propose de transformer la JNP en événement biennal, foi du ministre en charge de l’Agriculture. «Pour ce qui est du format, l’étude fait deux propositions. La première est l’organisation conjointe de la JNP/Etat, organisation professionnelle agricole, secteur privé rural à travers un Secrétariat permanent. La seconde est la responsabilisation entière de l’organisation de la Journée par les acteurs non étatiques avec une participation financière majoritaire de ces derniers», a dit Jacob Ouédraogo. 

Pour le président de la Chambre nationale d’Agriculture, Saidou Ouédraogo, il est temps de confier l’organisation de la JNP aux acteurs eux-mêmes. «Il n’y a pas de développement sans une confiance, une synergie d’actions mutuelles entre les producteurs et le pouvoir public. Faites-nous confiance. Le bébé d’alors est désormais adulte et assez outillé pour prendre son destin en main. Nous devons être omniprésent en amont comme en aval», a-t-il plaidé.

La JNP 2017 se veut également le témoignage de la reconnaissance du gouvernement au monde paysan. Ainsi, 108 personnes ont été décorées.

Djakaridia SIRIBIE

 




232
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR






>IMAGE DE LA CITE





> Edito

21/05/2017 19:13
14/05/2017 19:48
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus