Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Ernestina Noble, reine des médias en Argentine, tire sa révérence

17/06/2017
11:00

<div> <div> <div property="schema:articleBody content:encoded"> <p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: bold;">L'Argentine Ernestina Noble est morte cette semaine à l'âge de 92 ans: danseuse de flamenco dans sa jeunesse, elle est devenue une des premières femmes d'Am&eacute;rique latine à la tête d'un empire m&eacute;diatique, le Groupe Clarin.</span></p> <p style="text-align: justify;">Quand elle h&eacute;rite du quotidien argentin Clarin en 1969, le journal fond&eacute; par son mari Roberto Noble est s&eacute;rieusement endett&eacute;. Aujourd'hui, le Groupe Clarin est le 2e conglom&eacute;rat latino-am&eacute;ricain du secteur, derrière le mexicain Televisa.</p> <p style="text-align: justify;">Le pr&eacute;sident argentin Mauricio Macri a salu&eacute; une "figure cl&eacute; du journalisme", Clarin "une des personnalit&eacute;s les plus &eacute;minentes du monde de la presse au cours des 50 dernières ann&eacute;es".</p> <p style="text-align: justify;">"C'&eacute;tait une femme courageuse, de conviction. Elle &eacute;tait toujours en prise directe avec les &eacute;volutions de l'entreprise même si elle n'&eacute;tait pas pr&eacute;sente au quotidien au siège du groupe", note Martin Etchevers, porte-parole du Groupe Clarin, "elle discutait avec (Hector) Magnetto pour prendre les d&eacute;cisions importantes".</p> <p style="text-align: justify;">Elle est morte le 14 juin, à la suite d'une complication cardiaque, dans un hôpital de Buenos Aires où elle avait &eacute;t&eacute; admise 10 jours plus tôt.</p> <p style="text-align: justify;">Fille d'un professeur de philosophie et d'une pianiste, elle est n&eacute;e à Buenos Aires le 7 janvier 1925 dans une Argentine prospère.</p> <p style="text-align: justify;">Ernestina Herrera &eacute;pouse en 1968 Roberto Noble, de 23 ans son aîn&eacute;. Un mariage tardif après des ann&eacute;es de vie commune. Six mois plus tard, le patron de presse meurt d'un cancer à l'âge de 67 ans. Ernestina a 43 ans et le remplace à la tête de Clarin.</p> <p style="text-align: justify;">Clarin est un faiseur de roi en Argentine. La doctrine de Roberto Noble &eacute;tait: "Comme je ne peux pas être pr&eacute;sident, je peux faire des pr&eacute;sidents". Il a eu des pactes "avec l'Etat, des politiciens civils et militaires. (...) Sa veuve Ernestina et le DG Hector Magnetto ont prolong&eacute; la doctrine Noble. Le journal a v&eacute;cu des moments de conflit et d'harmonie avec tous les gouvernements", estime Martin Sivak, auteur de livres de r&eacute;f&eacute;rence sur Clarin.</p> <p style="text-align: justify;">- Avec Don Hector -</p> <p style="text-align: justify;">Depuis des ann&eacute;es, elle ne venait plus qu'&eacute;pisodiquement au siège du Groupe Clarin, dans le quartier de Barracas à Buenos Aires. Elle apparaissait pour la soir&eacute;e annuelle du 28 août, pour c&eacute;l&eacute;brer l'anniversaire du journal, ou pour remettre la m&eacute;dailles validant 25 ans de service chez Clarin.</p> <p style="text-align: justify;">Comme dans chaque saga, il faut rendre à C&eacute;sar ce qui lui appartient.</p> <p style="text-align: justify;">Ernestina Noble s'est appuy&eacute;e à partir de 1972 sur Hector Magnetto pour diriger et d&eacute;velopper Clarin. "En H&eacute;ctor, j'ai trouv&eacute; non seulement un directeur à la loyaut&eacute; inconditionnelle, le bras op&eacute;rationnel, mais un authentique entrepreneur (...) soucieux de lancer de nouvelles initiatives pour faire grandir la soci&eacute;t&eacute; et la rendre plus forte".</p> <p style="text-align: justify;">Première femme à la tête d'un groupe de presse de cette taille en Am&eacute;rique latine, Ernestina Noble a dû mener des combats difficiles.</p> <p style="text-align: justify;">Soupçonn&eacute;e par la justice d'avoir adopt&eacute; des b&eacute;b&eacute;s d'opposants &eacute;limin&eacute;s durant la dictature militaire (1976/1983), elle pass&eacute; trois jours en d&eacute;tention, avant d'obtenir gain de cause, des ann&eacute;es plus tard. A cette &eacute;poque, le Groupe Clarin &eacute;tait en conflit avec le gouvernement de la pr&eacute;sidente Cristina Kirchner (2007-2015).</p> <p style="text-align: justify;">Les deux enfants adoptifs d'Ernestina Noble, Felipe et Marcela, 40 et 41 ans, h&eacute;ritent du principal paquet d'actions du groupe argentin de 17.000 employ&eacute;s, qui entrera en 2018 dans le march&eacute; de la t&eacute;l&eacute;phonie mobile.</p> <p style="text-align: justify;">Le Groupe Clarin occupe une place centrale dans plusieurs secteurs d'activit&eacute;. Le quotidien Clarin est le plus vendu et le plus influent, Radio Mitre la plus &eacute;cout&eacute;e, les chaînes de t&eacute;l&eacute;vision TN et El Trece caracolent à la pointe de l'audimat, et Cablevision est le premier op&eacute;rateur d'internet et de TV câbl&eacute;e.</p></div></div></div> <div> <div rel="schema:keywords" style="text-align: justify;"><br /> </div></div> <div> <div property="schema:author" style="text-align: justify;"><span itemprop="name"><span rel="sioc:has_creator"><a href="http://information.tv5monde.com/auteur/afp" title="Voir le profil utilisateur." xml:lang="" about="/auteur/afp" typeof="schema:Person sioc:UserAccount" property="schema:name" datatype="">AFP</a></span></span></div></div> <div style="text-align: justify;"><br /> </div>

13
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus