Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Décès de Salifou Diallo : Un deuil national de 72 heures à partir du mercredi 23 aout (Président du Faso).//Lutte contre le terrorisme: Une marche silencieuse du rond-point des Nations Unies au cafe Istanbul le samedi 19 août, à 9 heures.
Flash info :

Campagne agricole 2017-2018

18/06/2017
17:54

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a remis, à Manga le 17 juin 2017  des conventions de cofinancements et du matériel agricole d’une valeur de 33 milliards de F CFA aux producteurs. Fruit de la Banque mondiale et du gouvernement burkinabè, cet appui financier devra permettre d’intensifier la production agricole en cours. 

Tambi Pascal Kaboré a des raisons d’être heureux. Sa commune, Soa, dans la région du Centre-Ouest fait partie des 302 communes et 13 collectivités régionales qui ont reçu le 17 juin 2017 à Manga, chef-lieu de la région du Centre-Sud des conventions de cofinancements des investissements et des intrants et matériels agricoles d’une valeur de 33 milliards de F CFA. D’ores et déjà, ce maire a rassuré que des dispositions sont prises avec l’ensemble des membres de son conseil municipal afin que le financement obtenu, serve à la construction d’écoles. Ce co-financement est l’œuvre du gouvernement burkinabè et de son partenaire, la Banque mondiale par l’entremise du Programme national de gestion des terroirs (PNGT-2, phase 3). Pour la présente campagne agricole,  plus de 14 milliards de FCFA seront injectés dans la réalisation de fosses fumières, de jardins maraîchers, de magasins d’intrants, des forages et des infrastructures sanitaires éducatives et marchandes. Les 19 autres milliards mobilisés au profit des collectivités territoriales serviront, entre autres, à l’achat de semences améliorées, d’engrais chimiques, de matériels agricoles motorisés et à traction animale. 

« Consommons burkinabè » 

Le gouvernement s’est voulu également prévoyant. Pour ce faire, il a acquis des appareils pulvérisateurs, des pesticides et des équipements motorisés et de protection pour faire face à un éventuel fléau aviaire et acridien. Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a expliqué que ces financements traduisent l’engagement du gouvernement à encourager et à galvaniser l’ensemble des acteurs du développement local. Il les a invités  à faire en sorte que toutes les activités inscrites dans les plans annuels d’investissements 2017 connaissent un taux de réalisation performant. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a salué l’engagement de la Banque mondiale aux côtés des collectivités territoriales. Pour lui, les financements octroyés aux producteurs doivent permettre de générer le développement, de réaliser des infrastructures pour le développement à la base. Il a également indiqué que cet appui traduit l’intérêt que le gouvernement apporte aux acteurs agricoles. Le président Kaboré a rappelé que l’activité agricole occupe plus de 80%  de la population burkinabè. Toute chose qui, selon lui, permet de se nourrir. Toutefois, il a invité les producteurs à dépasser ce cap en allant vers une agriculture intensive, créatrice de richesses. Le chef de l’Etat a émis le vœu de voir les Burkinabè consommer de plus en plus des produits burkinabè. « Il faut que nous-mêmes, nous consommions burkinabè. C’est un mot d’ordre qui n’est pas nouveau et nous devons contribuer à faire en sorte que les paysans soient soutenus à tous les niveaux en achetant leurs productions», a-t-il conclu.


Anselme KAMBIRE




60
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

21/08/2017 00:33
13/08/2017 20:45
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus