Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Lutte contre le terrorisme: Une marche silencieuse du rond-point des Nations Unies au cafe Istanbul le samedi 19 août, à 9 heures.//Attaque café Istanbul: Le président Alpha Condé est annoncé ce jeudi 17 août  à Ouagadougou//Le président du Faso décrété un deuil national de 72 heures à compter de ce lundi//Bilan de l'attentat 18 morts, 2 assaillants tués,  22 blessés ( Procureur du Faso).//« Je condamne avec la plus grande énergie l’attentat ignoble qui a endeuillé Ouagadougou dans la nuit de dimanche à lundi » (Président du Faso) //«J’adresse mes condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », (Président du Faso)//Attentat à Ouagadougou : le Gouvernement a mis en place un dispositif de prise en charge gratuite des victimes. (Ministère de la Santé).
Flash info :

Emplois des jeunes et des femmes : Le dépôt des dossiers débute le 26 juin, selon le PM

19/06/2017
14:41

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a échangé, ce lundi 19 juin, à la Primature avec les hommes de media, sur l’opérationnalisation du PNDES, le lancement du Programme d’autonomisation économique des femmes et des jeunes. A l’occasion, il a déploré l’«impact considérable» des multiples revendications syndicales sur l’économie nationale.

Pendant plus de 1H30 d’horloge, le Chef du gouvernement burkinabé a tenu à rassurer les journalistes, ce lundi matin de la bonne marche du pays malgré un contexte économique difficile doublé d’une série de revendications syndicales.

Paul Kaba Thièba a indiqué que le Burkina a renoué avec une croissance de l’ordre de 5,9% en 2016. Et pour l’année en cours, un certain nombre de réalisations dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’éducation et de l’enseignement supérieur, de l’approvisionnement en eau potable… sont déjà engagées et d’autres le seront incessamment.

Le Premier ministre a annoncé le lancement d’un Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes (PAEJF), doté d’une enveloppe financière de 16,5 milliards de FCFA repartie en 3 ans. Il permettra, selon lui, de créer 30000 micro-entreprises qui vont générer 90000 emplois directs et 100000 autres indirects.

«La création de cet instrument de financement des jeunes et des femmes vise à apporter une réponse forte au chômage des jeunes», a soutenu Paul Kaba Thieba. Et d’ajouter que les ressources du PAEJF sont déjà disponibles à des conditions «très souples». A partir du 26 juin prochain, les dossiers de demandes de financement peuvent être déposés dans les différents guichets.

Ce qui a fait dire au Chef de l’exécutif que «le Plan national de développement économique et social (PNDES) est en marche». Et ce, malgré les remous sociaux qu’il a fustigé.

Ces impacts se situent notamment aux niveaux économique, budgétaire et financier, foi de M. Thièba. Les grèves et autres sit-in portent atteinte à la production, à la création de richesses et réduisent ainsi la croissance. «La recrudescence de ces revendications risque de porter des dommages irréparables à l’économie et remettre en cause les espoirs suscités par le PNDES et la croissance retrouvée», a-t-il prévenu.

Face aux mouvements sociaux, le gouvernement a dit privilégier le dialogue. Toutefois, cela est loin d’être un signe de faiblesse, mais «un choix réfléchi et assumé».

L’exercice du droit de grève doit s’exprimer dans la responsabilité en veillant à la disponibilité du service public au profit des populations. «C’est la ligne rouge que nous ne franchirons pas. Notre fermeté est sans équivoque et totale. (…) Si nos valeurs devraient être défendues par l’usage de la force, le gouvernement assumera ses responsabilités», a mis en garde le Premier ministre.

Djakaridia SIRIBIE

 

 

 

 

 




675
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus