Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Le Mogho Naaba, lauréat du Prix Macky SALL pour le dialogue en Afrique.//Classement FIFA de septembre: Burkina 49è mondial et 7è africain.//G5 Sahel : Ibrahim Boubacar Keïta à Ouagadougou.//Kenya : Reprise de l'élection présidentielle  le 17 octobre.//Burkina: Le président français Emmanuel Macron en visite à Ouagadougou en novembre 2017.
Flash info :

14 juillet : l’excellence des relations entre le Burkina et la France saluée

16/07/2017
20:34

Des Français vivant au Burkina Faso ont célébré la fête nationale de la République française, le 14 juillet 2017 à la résidence de l’ambassadeur à Ouagadougou.

A l’image de leurs compatriotes en France, les Français résidant au Burkina Faso ont célébré, en compagnie de Burkinabè, la fête du 14 juillet à Ouagadougou. Cet événement instauré en 1880 commémore deux événements : la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 qui est un symbole de la fin de la monarchie absolue, de la société d’ordres et des privilèges, et le 14 juillet 1790, célébrant la nation et la Constitution de 1789. Dans la capitale burkinabè, cette célébration a été une occasion pour le diplomate, de dresser le bilan de sa mission au «pays des Hommes intègres». «Arrivé en septembre dernier, j’ai été frappé par la densité et la diversité de nos relations bilatérales. Ces premiers mois de ma mission ont été riches avec des visites d’autorités françaises et de responsables d’ONG. Cela montre l’intérêt qu’ils accordent au Burkina Faso.
Il faut ajouter aussi la visite du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en France », a expliqué Xavier Lapeyre de Cabanes tout en indiquant qu’une nouvelle page s’est ouverte. A l’écouter, son pays est l’un des premiers partenaires du Burkina Faso et cela se justifie par le fait que le destin des deux nations sont liés avec comme illustration, l’attachement de la République française à la réussite de la conférence des partenaires sur le PNDES (NDLR : Plan national de développement économique et social) tenue à Paris en décembre 2016. «En matière de sécurité,  nous menons ensemble des opérations pour porter un coup au terrorisme dans le Nord du Burkina et du Mali. Le développement du Faso est l’un des enjeux de ma mission et cette alliance lui donnera une nouvelle dimension parce que le développement relève de l’action des Burkinabè et des partenaires dont la France», a fait savoir l’ambassadeur français. En outre, il a salué la participation du Burkina à la stabilisation du Nord-Mali à travers la MUNISMA et le G5 Sahel mais aussi de l’adoption du plan d’urgence pour le Sahel par le gouvernement burkinabè. Selon le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, la France est impliquée dans beaucoup d’actions de développement notamment avec l’Agence française de développement (AFD) qui aura désormais son représentant régional à Ouagadougou. «La France nous accompagne dans la lutte contre le terrorisme en même temps qu’elle nous appuie en matière de développement dans la zone concernée par le fléau, sans oublier qu’elle s’est engagée auprès des autres partenaires pour l’opérationnalisation du G5 Sahel», a salué Alpha Barry. Tout en reconnaissant les efforts déjà consentis, Xavier Lapeyre de Cabanes a dit ne pas oublier la connaissance et la découverte de son pays de résidence. « Je continuerai de travailler au renforcement des liens entre nos deux pays », a-t-il promis.
Avant Ouagadougou, l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Xavier Lapeyre de Cabanes, avait déjà fêté avec ses compatriotes de Bobo-Dioulasso, le mercredi 12 juillet 2017 afin de «leur montrer que les représentants de l’Etat savent qu’ils existent».

Joseph HARO


68
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus