Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Bobo Dioulasso: Un régisseur condamné à 10 ans de prison ferme

20/07/2017
21:14

K.T., le régisseur de la commune de Bobo-Dioulasso, a comparu ce 14 juillet 2017 au Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. Il lui est reproché le détournement de deniers publics d’une valeur de 134 952 800 FCFA entre 2014 et 2017. 
Il était chargé de recouvrer un certain nombre de taxes telles que les taxes d’inhumation au cimetière municipal, celles de la fourrière sur les charrettes de la ville, l’achat des dossiers d’appels d’offres… 
Il a cherché à se justifier en arguant que la majeure partie de ladite somme a été utilisée à des fins sociales. A titre d'exemple, K.T. a affirmé avoir délivré gracieusement, plus de 5 000 quittances (à raison de 25 000 F CFA par quittance) à ses clients, pour qu’ils puissent avoir accès au cimetière municipal. Des quittances qui, a-t-il regretté, n’ont été, ni réglées ni exonérées. 
Ce qu’a nié le directeur régional du trésor public des Hauts-Bassins. « Tout comme on ne peut encaisser sans délivrer une quittance, on ne peut non plus délivrer une quittance sans encaisser », a dit le trésorier régional. 
La défense, tout en reconnaissant le fondement des faits, a néanmoins demandé la clémence des juges pour leur client. Car, a-t-elle justifié, les responsabilités sont partagées. « Qu’il n’y ait pas eu de contrôle de 2014 à 2017 », est aussi une faute grave imputable au trésor, à entendre les avocats de K.T. Ce qui constitue, à leurs dires, une circonstance atténuante pour leur client. 
K.T. a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de prison ferme. En plus, il est sommé de rembourser la somme de 134 952 800 de F CFA, et de verser 10 millions de F CFA d’amende, 10 millions de F CFA de dommages et intérêts.  

Les Echos de l'Ouest


1 427
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus