Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Lutte contre le terrorisme

02/08/2017
20:00

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le mercredi 2 août 2017 au palais de Kosyam,  les présidents du Conseil économique, social et culturel, Boulkassoum Haïdara et de l’Alliance des Assemblées de Dieu d’Afrique, le révérend Dr Barnabas Mtokambali. 

La lutte contre le terrorisme est  une priorité pour le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a abordé  le sujet,  dans la matinée du mercredi 2 août 2017 à  Ouagadougou, avec le président du Conseil économique, social et culturel du Mali,  Boulkassoum Haïdara. Outre les civilités qu’elle est allée  faire au chef de l’Etat, cette haute personnalité  malienne a  échangé autour de sa participation au forum sur la mobilisation des populations  en faveur de la lutte contre le terrorisme tenu à Bobo-Dioulasso.   «Le Mali est venu apporter sa contribution qui permettra de mieux soutenir les efforts des chefs d’Etat organisés au sein du G5 Sahel.  L’expérience malienne a consisté à montrer  tous les aspects  de la mobilisation des populations,  pris en  compte dans la politique  nationale de lutte contre l’extrémisme violent», a soutenu M. Haïdara.  Pour lui, les Conseils économiques et sociaux sont des institutions qui ont un rôle «prépondérant» en matière de mobilisation des citoyens dans la lutte contre le terrorisme.   A la suite de l’hôte malien,  le chef de l’Etat  s’est entretenu avec le président de l’Alliance des Assemblées de Dieu d’Afrique, le révérend Dr Barnabas Mtokambali.  Cet homme de Dieu séjourne  au Burkina,  dans le cadre de la conférence biennale de l’Alliance des assemblées de Dieu d’Afrique de l’Ouest (AADAO), qui se tient du 1er au 5 août à Ouagadougou. «Nous sommes venu saluer le Président pour la bonne collaboration entre le gouvernement burkinabè et  l’Eglise des Assemblées de Dieu, qui est présente au Burkina depuis 97 ans»,  a confié celui-ci.  Il dit aussi avoir  salué la liberté de religion,  et surtout le dialogue interreligieux, observé au  «pays des Hommes intègres».   «Toutes les religions sont traitées de manière égale. Cela  se constate  dans les pays soucieux de la justice comme le Burkina»,  a  commenté le révérend Mtokambali.   Il a souhaité que la paix qui règne au Burkina perdure, car le pays a traversé des moments difficiles.  « Notre Dieu est un Dieu de paix. Il nous a demandé, en tant que serviteur, de prier pour la paix dans les nations», a-t-il  conclu.


Kader Patrick KARANTAO


116
Partager sur Facebook

> Recherche



>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/11/2018 20:24
04/11/2018 21:38
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus