Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina France : Emmanuel Macron à Ouagadougou le 27 novembre.//Santé : Pr Nicolas Méda, élevé à la Légion d’honneur française.//Burkina : «Les actions de Thomas Sankara sont ancrées dans la mémoire des burkinabè", président du Faso, Roch Kaboré.//Dossier Thomas Sankara : « Aujourd’hui au niveau de la justice, les choses avancent. Et nous avons bon espoir ", président du Faso, Roch Kaboré.//Sénégal-Burkina: Macky Sall élève le président Kaboré à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Lion.//Les Etats-Unis annoncent leur retrait de l’Unesco, accusant l’institution d’être «anti-israélienne ».//Affaire putsch manqué: liberté provisoire pour Djibrill Bassolé.
Flash info :

Côte d'Ivoire: naissance d'un nouveau mouvement des partisans de Guillaume Soro

10/08/2017
15:07

Des partisans de Guillaume Soro, homme-clé de la scène politique ivoirienne et probable candidat à la prochaine présidentielle, ont annoncé jeudi la naissance d'un nouveau mouvement, l'Amicale des Forces Nouvelles (AFN).

Les Forces Nouvelles sont l'ancienne rébellion menée par Guillaume Soro, aujourd'hui président de l'Assemblée nationale, lors de la décennie de crise qui a déchiré la Côte d'Ivoire entre 2002 et 2011.

Ancien Premier ministre (2007-2012), Guillaume Soro ne dispose pas d'un parti politique. Il est membre du Rassemblement des Républicains (RDR), le parti du président Alassane Ouattara.

Le secrétaire général de cette nouvelle Amicale des Forces Nouvelles, Félicien Sekongo, a récusé toute ambition de transformer l'AFN en parti politique, lors de la conférence de presse annonçant sa naissance à Abidjan.

"La naissance de l'AFN n'est pas liée à 2020", année de la prochaine élection présidentielle, a déclaré M. Sekongo, qui était un porte-parole politique des Forces Nouvelles en 2009-2010.

Il s'agit de donner "un nouvel élan", a-t-il assuré, évoquant notamment l'indispensable "processus de réconciliation" pour la Côte d'Ivoire, alors que le pays ne s'est pas vraiment remis de la longue crise politico-militaire qui l'a secoué.

Toutefois, interrogé sur l'éventualité d'une candidature de Guillaume Soro à la présidentielle, il a répondu que ce dernier "répondra présent si le peuple l'appelle".





174
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE









> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus