Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Urgent/Zimbabwe: Robert Mugabe démissionne (président du Parlement).//Burkina : L’ancien Premier ministre (1992-1994), Youssouf Ouédraogo est décédé ce samedi 18 novembre, à Abidjan.//Football : Eliminatoires Coupe du monde, le Burkina bat le Cap-Vert (4-0)/Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation 2017 : le Nigérian Emmanuel Mayah remporte le Sebgo d’or //Prix de la meilleure Journaliste 2017 du Burkina : Habibata Wara, lauréate.//La région du Centre est la plus touchée par la dengue avec 2 553 cas suspects et 9 décès.
Flash info :

Le Bon Dieu est de quelle religion ?

18/08/2017
00:31

De quelle religion appartient Dieu ? Qui exauce-t-il et qui rejette-t-il ? Pour quelle religion ces enfants de Dieu se battent-ils au prix du sang ? Au nom de quel dieu s’arrogent-t-ils le rôle de soldats du ciel sur terre ? Pour quel combat divin ces « fantassins » se prévalent-ils en ravissant la vie du prochain pour prouver leur foi ? Peut-on raffermir sa foi en commettant le péché ? Peut-on et doit-on juger de la foi des hommes à la place de Dieu ? Un croyant digne de ce nom peut-il condamner à mort son prochain au nom de Dieu? Entre « l’impie » qui se fourvoie et le pieux bon apôtre qui ôte la vie de « l’impie », qui a tort ou raison devant Dieu ? Un homme sain peut-il être saint en tuant froidement d’autres hommes au nom de Dieu et dire amen? Peut-on égorger un être humain pour défendre une religion et passer par les mailles du paradis ? Si Dieu est bon et miséricordieux, peut-on faire le bien en son saint nom en usant de mal au nom du même Dieu ? Il y a trop de questions, mais la réponse est simple et unique : tolérance. Si par exemple mon voisin imam du quartier n’était pas tolérant, son fils ne serait pas prêtre catholique. Si mon voisin de droite n’était pas croyant et tolérant, il ne me rendrait pas visite à Noël. Il ne daignerait même pas goûter à mon plat. Mais chaque jour de fête, nous nous échangeons les menus du festin. Chaque occasion de réjouissance, nous sommes tous dans la joie ; nous profitons et contribuons à la joie de l’un et de l’autre. Si mon voisin de gauche n’était pas tolérant, il ne donnerait pas la main de sa fille à celui d’en face. Pourtant, ils sont de religions différentes sans être divergentes. 
Moi j’ai toujours pensé béatement et bêtement que la religion unissait les hommes au lieu de les diviser. J’ai toujours cru naïvement que croire en Dieu, le vrai, n’est pas dévolu à l’une ou à l’autre tendance. Au-delà des Ecritures, je pensais que la religion se pratiquait entre les lignes. Au-delà de ce qui est écrit, la vie en société est le substrat même de la foi. Nos rapports quotidiens : nos joies et nos peines, nos convoitises et nos jalousies, nos forces et nos faiblesses nous mettent chaque jour à l’ épreuve. Et c’est notre capacité à appliquer ce qui est vraiment dit et écrit qui nous mènera au Salut. Combien sont-ils aujourd’hui à maudire leur prochain, le chapelet au cou ? Combien sont-ils à refuser de prier dans tel ou tel lieu de culte pour des raisons purement terrestres et trop basses ? Combien sont-ils à traiter les autres de non-croyants, sans être sûr de leur propre foi ? Chaque jour, mettez-vous à la place de Dieu un instant et vous vous rendrez compte que vous n’êtes que de pauvres mortels imbus de zèle. Si vous vous mettez à la place de Dieu, vous détruiriez la terre sans pouvoir la reconstruire. Si vous vous mettez à la place de Dieu, vous massacreriez le monde entier, mais n’oubliez pas de creuser la dernière tombe qui sera la vôtre. Parce que nul n’est parfait. Seul celui qui se bat pour tendre vers cette perfection se rend compte qu’il n’y a pas qu’une paille dans l’œil de l’autre. En vérité, nous marchons tous avec une poutre dans l’œil. Nous sommes trop humains pour prétendre défendre le ciel. Nous sommes trop petits au point de ne même pas voir en l’autre que nous détestons l’image de celui-là même qui nous a créés. Alors, toi qui brandis à cor et à cri ta foi , toi qui penses qu’il suffit de tout savoir pour mieux voir , toi qui rejettes les autres pour mieux te rapprocher de Dieu , tu ne peux pas aimer Dieu que tu ne vois pas et haïr ton prochain que tu as en face de toi. 
Il faut éduquer nos enfants à vivre avec les autres sans préjugés, sans préconçus, sans condescendance. Dans la vie religieuse, il n’y a pas de champion, il n’y a pas de premier ni de dernier. D’ailleurs, très souvent, les premiers sont les derniers. Il ne suffit pas de courir plus vite pour remporter la médaille d’or. On s’étonne parfois de voir que le premier à l’arrivée était une « tortue » ou un « caméléon ». Le critère de Dieu n’est pas celui des hommes ; la loi de Dieu transcende celle des hommes. Le jour où j’ai dit au monticule devant ma porte de se déplacer, j’ai compris que je n’étais qu’un pauvre homme sans foi, un piètre croyant. Le monticule n’a pas bougé d’un iota. Depuis ce jour, je me suis effacé ; je me suis fait encore petit. Depuis ce jour, j’apprends à grandir à l’intérieur, plutôt qu’à l’extérieur. Malheureusement, aujourd’hui, nous manifestons notre soi-disant foi par monstration. Il y en a qui se vanteront d’être abonnés à l’église ou à la mosquée, sans avoir la moindre place dans le cœur des hommes. Quand ils prient, ils crient et gesticulent comme des ridicules ; quand ils donnent aux autres, ils applaudissent leur propre générosité. Quand ils jeûnent, ils se vantent d’avoir battu le record de la pénitence. Il y en a même qui crient sur tous les toits qu’ils ont jeûné trois jours durant en no-stop. Vanité ! Quand la foi s’évalue en termes de record, d’endurance et de performance, de quelle foi parle-t-on au juste ? Toutes ces petites gens croient qu’il suffit d’avoir une tête ou une poche pleine pour être le meilleur croyant. En vérité, c’est parfois très lourd pour l’ascension vers le ciel. Dommage que Dieu regarde plutôt le cœur, parce que le cœur ne fait jamais semblant de battre. Ô Bon Dieu, quelle est ta religion ?


Clément Zongo
Clmentzongo@yahoo.fr









980
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus