Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Un homme de 40 ans décède dans une chambre de passe à Tenkodogo

27/08/2017
14:51

Un homme a trouvé la mort dans une chambre de passe dans la nuit du lundi 21 août 2017 au secteur n°5 de Tenkodogo. Depuis le lundi 21 août 2017, les commentaires vont bon train dans les salons et les gargotes de la ville de Tenkodogo. 
Près d’une semaine après la survenue des faits, les tenkodogolais se perdent toujours en conjectures. Que s’est-il réellement passé la nuit de ce lundi-là au secteur n°5 de la ville ? 
Agé d’environ une quarantaine d’années, un homme a perdu la vie dans des circonstances étranges, après une partie de jambes en l’air, dans une maison close jouxtant un bar. 
«Ce sont les cris venant de la chambre de passe d’une des filles de joie qui ont attiré mon attention. Très effrayée, elle courait dans tous les sens. Elle nous a confiés que le client avec qui elle était dans la chambre ne respirait plus», a relaté à Sidwaya, le gérant du bar. 
Ce lundi 21 août, il est environ 22 heures. La victime, après quelques tractations, parvient à convaincre la travailleuse de sexe, à passer la nuit à ses côtés. 
«Nous avons échangé nos numéros. Vers 1 heure du matin, je l’ai appelé et nous nous sommes retrouvés dans ma chambre. Après notre rapport sexuel, il est retombé sur le lit en suffocant. Paniquée, je suis sortie toute nue et me suis mise à hurler. Le voisinage a accouru. Mais, il était déjà trop tard », s’est remémorée Z.K., la fille de joie, de nationalité étrangère. 
«C’est la toute première fois de ma vie qu’une telle chose m’arrive !», a-t-elle ajouté, encore sous le choc. Peu après, la police et un médecin, selon ses explications, sont arrivés pour les constatations d’usage. 
Entre-temps, la nouvelle s’est répandue telle une trainée de poudre à travers les artères de la ville de Tenkodogo. 
De fil en aiguille, la famille du regretté a été localisée. Celle-ci a, immédiatement, procédé à l’enlèvement du corps. 
Au moment où nous tracions ces lignes, les rumeurs les plus invraisemblables continuent d’alimenter les causeries sur les tenants et les aboutissants de cette lugubre affaire. 
Selon certaines personnes, l’homme aurait été mordu par un reptile quelques heures plutôt dans un champ. D’autres affirment qu’il était convalescent après avoir subi une intervention chirurgicale. Mais, jusqu’à présent, nous ignorons tous la cause exacte de ce décès subit, a admis, de son côté,  Moussa Oubda, un autre témoin. 
En attendant, la police de Tenkodogo, elle, a ouvert une enquête pour élucider les causes de cette mort subite.

SIDGOMDE


4 721
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus