Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Urgent/Zimbabwe: Robert Mugabe démissionne (président du Parlement).//Burkina : L’ancien Premier ministre (1992-1994), Youssouf Ouédraogo est décédé ce samedi 18 novembre, à Abidjan.//Football : Eliminatoires Coupe du monde, le Burkina bat le Cap-Vert (4-0)/Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation 2017 : le Nigérian Emmanuel Mayah remporte le Sebgo d’or //Prix de la meilleure Journaliste 2017 du Burkina : Habibata Wara, lauréate.//La région du Centre est la plus touchée par la dengue avec 2 553 cas suspects et 9 décès.
Flash info :

8 Mars 2018: le pagne officiel est connu

13/09/2017
20:17

Le pagne traditionnel officiel du 8-Mars 2018 a été présenté, le mercredi 13 septembre 2017 aux journalistes à Ouagadougou. Cette présentation marque le lancement de la production du pagne par les tisseuses. 

Il est tissé avec des fils de couleur   blanche, blanc « sale », violet et du marron. C’est un motif qui dispose  des bordures sous forme d’attaches de couleurs marron et violet avec un centre blanchâtre. La contexture est faite avec une trame de doublon de fil sur la chaîne. Il s’agit de l’échantillon du  pagne  officiel  de la célébration du 8-Mars 2018 du Burkina Faso. C’est un pagne traditionnel dénommé Faso Dan Fani. Il a été présenté à la presse et aux associations des tisseuses du Faso, par  les secrétaires générales du ministère en charge de la femme et de la Fédération nationale des tisseuses du Burkina Faso (FENATI-BF), Maïmouna Zoma et Germaine Compaoré. C’était  le mercredi 13 septembre 2017 à la maison de la Femme à Ouagadougou. C’est l’unique  modèle et couleur  de pagne du 8-Mars 2018 et sera complété par le logos  et le thème : « Participation des femmes à la gouvernance : état des lieux,  défis et perspectives ». C’est l’une  des trois créations de la région du Centre-Ouest, présentées lors  du  concours national  des tisseuses.  Mme Compaoré  a expliqué le processus : « Cette année encore, une compétition nationale a été organisée depuis le 1er juin 2017, impliquant toutes les tisseuses  des 13 régions dans le but d’obtenir un échantillon unique ». Elle a confié que  le processus de sélection a aussi impliqué les gouvernorats des 13 régions, les directions régionales du ministère en charge de la femme,  les coordinations régionales  et nationales des femmes. « C’est le ministère de la Femme qui s’est chargée du dernier choix de l’échantillon », a précisé, Germaine Compaoré. Selon ses dires, les critères ont porté sur la contexture, les dimensions, la qualité, la couleur. Un choix qui réjouit le point focal de l’union des tisseuses de la région du Centre-Ouest, Azourata Sawadogo. « C’est un honneur pour nous que notre pagne ait été choisi. Cela démontre que notre région  regorge de tisseuses professionnelles », s’est-elle exprimée. A la question de savoir, si des  mesures sont prises  pour éviter d’autres productions en dehors du Faso dan fani, comme ce fut le cas de  l’édition précédente, la présidente de Fédération nationale des tisseuses du Burkina Faso (FENATI-BF), rassure : «Le pagne est protégé par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), par conséquent,  les éventuels fraudeurs seront poursuivis et punis». 
Pour ce qui est du prix, la fédération a dit préférer ne pas se prononcer. Car, des discussions avec les grossistes des files sont en cours pour revoir les prix à la baisse. Mais en attendant la SG,  Mme Compaoré, a soutenu que  les prix seront les mêmes sur toute l’étendue du territoire. «Nous sommes encore à cinq mois de l’événement et je pense qu’une autre conférence de presse fixera les   prix et les lieux de vente des pagnes», a souligné Justine  Kafando.  

Mariam OUEDRAOGO
Adiata Wezem 
KOTRIABIE
(Stagiaire)





128
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus