Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Burkina France : Emmanuel Macron à Ouagadougou le 27 novembre.//Santé : Pr Nicolas Méda, élevé à la Légion d’honneur française.//Burkina : «Les actions de Thomas Sankara sont ancrées dans la mémoire des burkinabè", président du Faso, Roch Kaboré.//Dossier Thomas Sankara : « Aujourd’hui au niveau de la justice, les choses avancent. Et nous avons bon espoir ", président du Faso, Roch Kaboré.//Sénégal-Burkina: Macky Sall élève le président Kaboré à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Lion.//Les Etats-Unis annoncent leur retrait de l’Unesco, accusant l’institution d’être «anti-israélienne ».//Affaire putsch manqué: liberté provisoire pour Djibrill Bassolé.
Flash info :

COP 23 : Les experts préparent le rendez-vous de Bonn

11/10/2017
23:24

Les experts des Etats-membres de la CEDEAO, du CILSS et de l’UEMOA sont en atelier régional, du 11 au 13 octobre 2017 à Ouagadougou. Ils vont réfléchir aux questions qui seront abordées à la 23e  Conférence des parties (COP 23), sur le changement climatique en novembre 2017 à Bonn en Allemagne.

En prélude à la 23e  Conférence des parties (COP 23) sur le changement climatique qui se tiendra du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn en Allemagne, les acteurs se concertent du 11 au 13 octobre à Ouagadougou. A travers cette rencontre, ils vont échanger leurs expériences, afin de trouver des pistes à la limitation du réchauffement climatique  à 2°C. Le Commissaire de l’UEMOA, Pr Filiga Michel Sawadogo, a signifié que le changement climatique est devenu une question très importante au niveau mondial. 
Et pour cet atelier régional des négociateurs initié par la Commission de l’UEMOA, la CEDEAO, le CILSS  et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), il s’agira selon le Pr Sawadogo, de prendre des positions pour que l’Accord de Paris sur le climat, adopté en 2015, puisse être effectivement mis en œuvre. «Parce qu’il y a des accords adoptés qui, peut-être au bout de cinq ou dix ans, on ne voit aucune amélioration de la situation», a-t-il justifié. 
Il a noté que de nos jours, on constate une hausse régulière de la température dans le monde et il faut que des dispositions, à son avis, soient immédiatement prises pour contrecarrer cette hausse. Le représentant du CILSS, Dr Issaka Lona, a pour sa part souligné que la ‘’naissance’’ du CILSS était pour les Etats-membres et l’appui de la coopération internationale, de se donner les moyens pour faire face au changement climatique, à travers la mise en œuvre des projets parmi lesquels on peut citer, l’appui aux capacités d’adaptation du Sahel au changement climatique, le Programme régional de gestion durable des terres (PRGDT) et le projet Adaptation au changement climatique dans le secteur de l’agriculture et de l’eau. Dr Lona a par ailleurs précisé que les efforts de sa structure en matière de changement climatique se poursuivent avec de nouvelles initiatives en cours depuis 2015. 
Tous ces projets et initiatives comme il l’a indiqué, permettent au CILSS, de s’investir sur plusieurs thématiques en lien avec le changement climatique dans la région. 
Il s’agit de part et d’autre, de l’amélioration des systèmes d’informations hydroclimatiques, du renforcement des capacités des Etats-membres par la formation diplomate et continue et celui de négociation et d’accès au marché carbone. Pour le Commissaire de l’UEMOA, Pr Filiga Michel Sawadogo, la question n’est pas pour les pays africains d’être de grands pollueurs, mais plutôt celle des gaz à effets de serre qui ont pour cause, le réchauffement de la terre. 
«Le malheur est que les effets néfastes sont encore plus sensibles dans nos zones, que dans les zones qui produisent le plus le gaz à effet de serre. C’est la raison pour laquelle le monde entier doit s’investir pour venir en aide aux pays africains, qui sont les principaux victimes», a-t-il souhaité. Le Commissaire conseille tout de même les pays affectés, à reboiser au maximum pour lutter contre le changement climatique. 


Afsétou SAWADOGO






81
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus