Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Coopération Suisse-Burkina : La formation professionnelle, une priorité

17/10/2017
18:47

Le Président  du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et la Présidente de la confédération suisse, Doris Leuthard, ont échangé autour des axes prioritaires de la coopération  entre les deux Etats, le mardi 17 octobre 2017 à Berne, la capitale suisse.

La Présidente de la confédération Suisse, Doris Leuthard, a reçu son  homologue du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au palais de Berne, la capitale confédérale, le mardi 17 octobre 2017. Les deux  présidents ont fait le point de la coopération entre leurs pays. «  La coopération bilatérale entre  la suisse et le Burkina Faso  est amicale et soutenue », a déclaré Doris Leuthard  a la fin de l’audience.  La Suisse vient de relire  son programme de coopération  et le pays des Hommes intègres  fait partie de ceux qui en sont bénéficiaires.  Dans le nouveau programme, un pilier  fort est  la formation de base et professionnelle. « La population du Burkina Faso est majoritairement jeune.  Pour que les jeunes  participent   pleinement  au développement,  ils doivent bénéficier de formation.  La Suisse a une certaine expérience  dans ce domaine et nous comptons la mettre au service  du  Burkina Faso », a  annoncé Mme Leuthard. Le 2e axe prioritaire de la coopération bilatérale   est  le développement de l’économie locale. Les questions liées  à la promotion de la démocratie et  de la gouvernance  restent  un des piliers majeurs de la coopération. La Confédération s’est engagée à soutenir l’Etat burkinabè pour l’accès aux financements du Fonds vert pour l’environnement. Ce Fonds soutient la récupération des terres dégradées et encourage une exploitation durable des sols cultivables.   Le   Président du Faso  s’est réjoui  du dynamisme des relations   entre son pays et la terre helvétique.  «La coopération entre  nos pays est non seulement ancienne mais aussi efficace. Il y a des problématiques  nouvelles  qui peuvent être prises en compte dans notre coopération et cet entretien a été l’occasion  de les évoquer », a  précisé le Président du Faso.  C’est dans ce sens que    la question du G5 Sahel a été soulevée au cours  des échanges.  Pour la Présidente Leuthard,  le G5 est  l’approche correcte de lutte contre le terrorisme.   « Cependant la Suisse est un pays neutre et de ce fait  nous ne pouvons pas intervenir avec notre armée. Mais vous pouvez compter sur la Suisse  pour  soutenir le développement  dans la région pour promouvoir la paix », a-t-elle rassuré. Déjà,  la Confédération Helvétique a signé une lettre d’intention avec la CEDEAO pour contribuer financièrement et avec une  expertise  à la stabilité régionale.  La coopération entre le Burkina Faso et la Suisse  remonte à 1961 et concerne des domaines comme la santé, l’éducation à travers notamment l’action d’environ 70 ONG suisses qui œuvrent au quotidien dans toutes les régions.  Elle occupe la 7e place  dans le classement des partenaires bilatéraux du pays des Hommes intègres.

Nadège YE
(De retour de Suisse)



155
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus