Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Investissements étrangers au Burkina : Roch Kaboré en «marketeur» à Genève

18/10/2017
22:19

Le Président du Faso, aux côtés d’une délégation de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, a convié des hommes d’affaires  suisses à un dîner, lundi 16 octobre 2017 à Genève.  Le gala a été l’occasion pour Roch Marc Christian Kaboré de présenter les potentialités de son pays en matière d’investissements.


En marge du lobbying diplomatique   lors de sa visite officielle, du 15 au 17 octobre 2017, en terre helvétique,  le   chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, s’est transformé le temps d’une soirée en «vendeur» de la destination Burkina Faso  aux investisseurs  suisses. «Venez investir au Burkina  Faso», tel a été son  message à ses hôtes d’un soir.   Le Président  du Faso les a informés que le gouvernement a simplifié et rendu transparentes les procédures de mise en œuvre des projets de type Partenariat Public-Privé (PPP). Il a aussi rappelé les efforts du pays pour assurer aux investisseurs un environnement favorable à travers un code des investissements attractif. «Notre pays offre aux investisseurs étrangers de véritables opportunités dans des secteurs porteurs tels que l’agriculture, la santé, l’éducation, l’énergie, les mines, les télécommunications, les infrastructures, la finance, le développement des petites et moyennes entreprises de transformation de produits locaux, créateur de chaines de valeurs», a assuré  le président Kaboré.  Des assurances prises en compte par les interlocuteurs suisses. En effet, selon le président de la Chambre de  commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, les échanges  entre opérateurs économiques  burkinabè et suisses ont été fructueux  et  certains d’entre eux ont pu nouer des partenariats.  «Nous avons discuté  d’une éventuelle coopération entre la CCI-BF  et la Chambre de commerce de Genève. A ce sujet  nous  avons commis nos  deux structures à la rédaction d’un projet de convention  que nous allons signer très prochainement», s’est-il enthousiasmé.  Les investisseurs  présents à Genève, par la voix du président de la CCI-BF, ont remercié le Président du Faso.  «Nous considérons à juste titre cette marque de considération  du gouvernement vis-à-vis de la CCI-BF en l’associant chaque fois à ses déplacements, pour attirer les investisseurs étrangers au Burkina Faso. Cela rassure les étrangers que les investisseurs burkinabè évoluent dans un environnement favorable», a dit le patron des opérateurs économiques.    Le Plan national de développement économique  et social (PNDES), référentiel de développement en cours au Burkina Faso   accorde une place importante au secteur  privé. Il est considéré comme le moteur du développement du pays des Hommes intègres.


Nadège YE 
(De retour de Suisse)




101
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus