Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Thomas Sankara immortalisé à Gaoua

19/10/2017
20:01

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry a inauguré un monument en l'honneur du président Thomas Sankara, le mardi 17 octobre 2017 à Gaoua.

Dorénavant, tout visiteur de la cité de Bafuji verra sur l' « avenue des 36- Bavards de Gaoua », un monument érigé en l'honneur du père de la Révolution burkinabè, Thomas Sankara. Le monument est une statue en bronze patiné de deux mètres, culminant sur un piédestal construit en ciment de deux mètres. Le tout s'élevant donc à quatre mètres de hauteur. C’est une œuvre de l'artiste sculpteur, plasticien burkinabè, Jean Luc Bambara. Pour l'auteur, ce monument représente l'esprit révolutionnaire de la lutte que Thomas Sankara a engagée. Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry a présidé la cérémonie. Il a exprimé sa joie pour la réalisation de ce monument au Sud-Ouest, car pour lui, on ne peut pas parler de culture ou de tourisme au Burkina Faso, sans parler des peuples de la région du Sud-Ouest. « Le président Thomas Sankara a connu et aimé cette région. C'est pourquoi un monument est érigé en sa mémoire », a-t-il déclaré. Il a ajouté que ce monument symbolise les racines du combat mené par le président Thomas Sankara. Et ces racines doivent inspirer, orienter et constituer des repères pour notre nation. Elles doivent aussi éclairer la marche radieuse du Burkina Faso vers l'émergence et le développement. Par ailleurs, le ministre a rendu hommage aux différents acteurs dont l'engagement a permis la réalisation de ce monument. Le maire de la commune de Gaoua, Fiacre Kambou, a salué l'action du ministre en charge de la culture pour cette infrastructure culturelle et touristique. « Cette œuvre vient enrichir l'offre culturelle et accroit du coup l'attractivité touristique de la cité », a-t-il indiqué. Djénéba Sidibé, une habitante de Gaoua, a été de la cérémonie. Elle a remercié le département en charge de la culture pour la réalisation d'un tel monument. « Il valorise la grandeur du président Thomas Sankara qui a marqué l'histoire de tout un peuple », a-t-elle affirmé. En marge de cette cérémonie, il y a eu aussi l'inauguration des ouvrages de réhabilitation du musée des civilisations des peuples du Sud-Ouest à Gaoua. Le mausolée Nani Palé, un célèbre balafonniste de la région a été également inauguré et la première pierre du monument d'hommage à Bafuji a été posée. Enfin, le site historique de l'école Centre A de Gaoua, créée en 1913, a été visité. Cette école a vu évoluer des figures historiques du Burkina Faso comme feu Thomas Sankara, Tiémoko Marc Garango, Issa Welté Palé.

Evariste YODA




262
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus