Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Flash info :

Programme d’urgence pour le Sahel:le gouvernement fait le point

22/10/2017
19:00

La première session ordinaire du Conseil d’orientation stratégique (COS) du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF) a eu lieu, le vendredi 20 octobre 2017 à la Primature. Il s’agit pour les 18 départements ministériels impliqués dans la mise en œuvre de ce ‘’plan Marshall’’, de faire l’état des lieux, définir les difficultés et proposer des solutions pour une meilleure poursuite du PUS-BF. 

Lancé officiellement, le 3 août 2017 à Tongomael, le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF) est en cours de réalisation pour la période 2017-2020 pour un budget de 455,34 milliards de francs CFA. A deux mois de mise en œuvre, les 18 départements ministériels impliqués dans la mise en œuvre opérationnelle des actions du programme se sont rencontrés dans l’enceinte du Premier ministère, le 20 octobre dernier. De l’état des lieux  qui a été fait, il est ressorti des avancées dans les quatre composantes que sont la composante ‘’socio-économique’’, ‘’gouvernance administrative et locale’’, ‘’sécurité et défense publiques’’, ‘’gestion du programme et appui institutionnel’’ au 30 septembre 2017. C’est le directeur général du développement territorial, Wilfried Martial Bassolé qui a fait le point. A propos de la composante 1, des investissements ont été réalisés notamment des infrastructures dans les domaines de l’éducation, la santé, l’eau potable, l’agriculture, l’élevage et la jeunesse. Concernant la composante 2, M. Bassolé a retenu la construction en cours d’infrastructures immobilières notamment les préfectures et les résidences de préfets au profit des départements des provinces du Yagha, de l’Oudalan, du Seno, du Soum, du Lorum et du Yatenga. « Outre la reconstruction du commissariat de police de la commune de Baraboulé achevée, plusieurs autres actions similaires sont en cours de réalisation », a assuré Wilfried Martial Bassolé au niveau de la composante 3 du PUS-BF. La dernière composante est relative au lancement du programme et l’ensemble des actions de communication autour du PUS-BF. Le Conseil d’orientation stratégique du PUS-BF a également fait le bilan des passations des marchés. 

Des difficultés enregistrées

L’on a retenu que les marchés exécutés au titre de l’année 2017 concernent onze ministères sur les treize visés par la mise en œuvre du plan d’actions 2017 du Programme. Ces marchés sont au nombre de 194 pour un montant de près de 62 milliards de F CFA, a confié le directeur général du développement territorial. Il a par ailleurs expliqué qu’à propos des marchés passés selon la procédure d’entente directe allégée, 42 marchés ont été passés par les ministères et les collectivités territoriales à hauteur de 4 milliards 268 millions 663 de F CFA.
Le conseil d’orientation stratégique a relevé quelques difficultés dans la mise en œuvre du PUS-BF, proposé des solutions et définies des perspectives. Au titre des difficultés, le conseil a énuméré l’inaccessibilité de certains sites de chantiers du fait de la dégradation de la situation sécuritaire au Sahel, les retards dans la réalisation des activités imputables aux mouvements sociaux dans les départements ministériels, l’abandon de certains chantiers en cours dû aux défaillances de certaines entreprises et les retards dans l’obtention des avis de non objection auprès de partenaires techniques et financiers pour les projets et programmes. Pour lever ces obstacles, le conseil d’orientation stratégique a recommandé le renforcement de la sécurité pour les personnes et le matériel mobilisés, la prise de mesures rapides prévues par la règlementation pour les entreprises défaillantes et travailler à convaincre les PTF afin d’obtenir au plus vite l’avis de non objection. Sur la question relative aux perspectives, le conseil a souhaité l’accélération de la mise en œuvre des politiques publiques en cours au Sahel, la poursuite du plaidoyer auprès des partenaires du Burkina Faso en vue d’accroître l’appui financier pour la période 2018-2019 au profit des secteurs de l’eau et d’assainissement, de la sécurité et de la santé. Il a aussi préconisé le maintien des mesures d’allègement des procédures de passation de marchés jusqu’en 2020 et le renforcement de la collaboration entre civils et militaires. Pour le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, l’objectif du PUS-BF est de contribuer à améliorer la sécurisation des personnes et des biens afin de veiller au développement économique et social de la région du Sahel. « La partie nord de notre territoire est sous la menace permanente des groupes terroristes. Cette situation constitue une grande préoccupation pour le gouvernement », a dit le Premier ministre. Il a de ce fait rappelé l’urgence de poursuivre la mise en œuvre des actions du PUS-BF afin de rassurer les populations du Sahel de l’engagement du gouvernement à sécuriser leur zone. 


Gaspard BAYALA


165
Partager sur Facebook

> Recherche




>SOURIRE DU JOUR



>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus