Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Programme spécial d’électrification rurale

22/10/2017
19:43

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a lancé le Programme spécial d’électrification rurale (PSER), le samedi 21 octobre 2017, à Tangaye, dans  la province du  Yatenga. Ce projet de  25 milliards de FCFA, va  permettre le raccordement de 22 000 ménages à l’électricité, l’accès de plus de 176 000 personnes aux services électriques et la création de 1500 emplois directs. 

Le développement nécessite une bonne politique énergétique, surtout en milieu rural. Cette évidence perçue par le gouvernement burkinabè  et inscrite dans le Plan national de développement économique et social   (PNDES), a été matérialisée, le 21 octobre 2017. En effet, c’est ce jour que le président du Faso, Roch marc Christian Kaboré, a lancé, à Tangaye, le Programme spécial d’électrification rurale (PSER), par interconnexion au réseau national interconnecté, par systèmes hybrides photovoltaïques et diesel de 189  localités. Financée par la Banque mondiale, à travers le Projet d’appui au secteur de l’électricité (PASEL), le PSER va concerner toutes les 13 régions du Burkina Faso, dont 20 localités dans le Nord. «  Ce projet est mis œuvre par le Fonds de développement de l’électricité (FDE) et les populations concernées, à travers leurs coopératives », a expliqué le ministre de l’Energie, Alfa Oumar Dissa. Pour lui, cette  nouvelle approche initiée par son département, vient en réponse  à  une demande électrique croissante des populations, et vise à permettre au secteur de l’énergie de jouer pleinement son rôle de levier de développement socio-économique.

  Exécuter les travaux dans les délais 

 Le ministre de l’Energie a exhorté les populations bénéficiaires à contribuer à la  pérennisation  du  projet, en ayant des comportements exemplaires. M .Dissa  a invité les entreprises attributaires des travaux à un strict respect des délais. « En venant ici à  Tangaye, devant le 1er magistrat du Burkina Faso, vous prenez  ainsi l’engagement  solennel d’exécuter les travaux dans les délais et dans les règles de l´art, car nous devons sortir d’ici la fin de l’année 2018, 189 localités de l’obscurité», leur a-t-il rappelé.  Le représentant-résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheick F. Kanté,  a félicité le gouvernement burkinabè pour son objectif  ambitieux d’atteindre un taux  d’électrification national de 45%  à l´horizon 2025. Il a réitéré la volonté de son institution à accompagner l’atteinte de ce résultat, afin   d’améliorer la performance opérationnelle et financière du secteur de l’énergie. «  Le PASEL, d’un montant de 165 millions de dollars, vise notamment  à accroître l’accès aux services électriques en milieu rural par l’électrification de près de 200 localités, dont Tangaye. Le projet finance aussi le développement de nouvelles capacités de production électrique  à Fada N’Gourma et de deux centrales photovoltaïques  à Koudougou et  à Kaya. Ce sont plus de 200 kilomètres de liaisons interurbaines qui permettront au réseau de transport d’absorber  à court terme, davantage d’énergie solaire intermittente », a-t-il soutenu. 


 Ibrahim 
ZAMPALIGRE 

...................................................................................................................................................................................
Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso

« Nos engagements seront tenus » 

« Sans énergie, sans électricité, les problèmes de développement vont rester posés. Aujourd’hui, en participant à Tangaye à cette cérémonie, c’est d’abord pour magnifier la bonne coopération que nous avons avec la Banque mondiale qui finance ce projet d’électrification de 189 localités. Comme le ministre de l’Energie l´a souligné, pour trois ampères, les abonnés ruraux n’auront à débourser que 6000 FCFA. Il était important qu’on vienne rassurer les populations que les engagements que nous avons pris en matière d’électrification seront tenus. L’objectif d’ici à 2020, est de faire en sorte d’avoir  au moins 30% de notre énergie en solaire. Nous nous y attelons et la Banque mondiale finance déjà 20 mégawatts et 10 mégawatts qui vont démarrer très bientôt. Tout cela est très important pour le développement, en ce sens que ce parc énergétique va aider à la transformation de nos produits et permettre  aux populations de vivre dans de meilleures conditions. Donc, c’est un effet de chaîne sur les secteurs de la vie économique et sociale de notre pays ».
I .Z



173
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus