Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Développement local : Une association voit le jour au Sanguié

23/10/2017
18:04

Initiatives d’Aide au Développement local est une nouvelle association  qui a été créée,  le dimanche 15 octobre 2017, Réo, chef-lieu de la province du Sanguié, dans la région du centre-ouet au cours d’une assemblée générale constitutive.  
Après avoir œuvré de façon informelle depuis 2011 dans le social et  dans des actions de développement local dans la province du Sanguié, Me Rodrigue Edasso Bayala et ses camarades ont décidé mettre en place un cadre pour mieux coordonner leurs initiatives.  A cet effet, ils ont porté sur les fonts baptismaux, au cours d’une assemblée générale constitutive, une association dénommée Initiatives d’Aide au Développement local (IDL), le dimanche 15 octobre 2017, à Réo, chef-lieu de la province du Sanguié. 
A travers cette structure, les responsables entendent participer activement aux efforts de développement dans toutes les localités de la province. Selon les textes fondateurs de l’association, il s’agit de contribuer de façon significative à l’amélioration des conditions de vie des populations du Sanguié, notamment sa frange jeune et féminine. 
Pour ce faire, l’IDL  ambitionne de coordonner, d’inciter et de soutenir des initiatives et /ou des activités de développement local au plan économique, social et culturel.  Ses objectifs visent, entre autres, à susciter et soutenir des activités pour l’auto-emploi des jeunes , aider le monde paysan à s’organiser par secteur d’activité pour une plus grande productivité, encourager et soutenir les activités visant à l’autonomisation de la femme et surtout de la jeune fille et éduquer la jeunesse  rurale et urbaine au civisme et  à la citoyenneté. L’IDL  entend également sensibiliser les populations à la protection de l’environnement,  à la lutte contre les  effets des changements climatiques, à la conservation et promotionde la culture du terroir, soutenir et assister les collectivités territoriales dans la mise en œuvre de leur plan de développement. 
Des activités inhérentes  à l’amélioration de la qualité des services sociaux de base telles que l’alphabétisation, l’éducation et la santéfigurent aussi en bonne place des objectifs de l’association.Aux dires du secrétaire exécutif de l’IDL, Me Rodrigue Edasso Bayala, l’organisation est la forme idéale pour participer efficacement à l’éveil des consciences. 
« Nous devons avoir le courage d’aller vers nos parents et leur dire qu’ils ne doivent pas attendre tout de l’Etat. Personne ne viendra d’ailleurs pour faire leur bonheur à leur place. A travers ce cadre formel, nous voulons aider nos frères à croire en leur potentiel pour transformer leur quotidien. C’est tout  l’esprit qui sous-tend la création de l’IDL », a-t-il soutenu. Me Bayala  a indiqué que, la structure lancera officiellement ses activités d’ici à la fin de l’année 2017. L’Association est apolitique, laïque, à but non  lucratif et  interdit toute forme de discrimination en son sein. Elle dispose d’un bureau exécutif de 20 membres  issus des dix communes que compte la province du Sanguié.

Karim BADOLO


55
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus