Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Hippisme au Burkina Faso : Le grand prix du président du Faso sera couru le samedi 17 février 2018 à l’hippodrome de Ouagadougou. Le vainqueur aura  2 millions de francs CFA. //Haut Conseil du dialogue social : Domba Jean Marc Palm nommé Président.//Justice française : l’audience de la demande d’extradition de François compaoré reportée au 28 mars 2018//Diplomatie scientifique : Lassina Zerbo remporte le prix AAAS 2018.//Recherche scientifique et innovation: 460 millions de FCFA pour 23 projets.//Bientôt, une usine de coton à Ouagadougou.//CAF: Sita Sangaré intègre le Comité exécutif.//
Flash info :

Le Burkina Faso invité à la 8e rencontre de Dubaï

25/10/2017
20:13

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu en audience, le mardi 24 octobre 2017, le directeur général de la Rencontre annuelle de l’investissement de Dubaï, Walid Farghal.

Après l’édition de 2015, le Burkina Faso sera présent à la 8e Rencontre annuelle de l’investissement, prévue se tenir du 9 au 11 avril 2018, à Dubaï, dans la capitale émiratie. C’est pour préparer cette participation du pays des Hommes intègres, notamment des porteurs de projets que le directeur général de la Rencontre, Walid Farghal, a fait le déplacement de Ouagadougou. Il a été reçu en audience le mardi 24 octobre 2017 par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.
«L’objet de la rencontre avec le Premier ministre est de lui présenter ce rendez-vous d’affaires international qui a lieu chaque année à Dubaï. Et d’inviter l’Etat burkinabè et les porteurs de projets à venir à cette rencontre qui embrasse plusieurs secteurs d’activités dans des domaines variés dont l’agriculture, l’énergie, le tourisme, l’infrastructure», a confié Walid Farghal à sa sortie d’audience. Pour ce dernier, le Burkina Faso est un pays enclavé mais sa position de carrefour au milieu de plusieurs pays est un atout et offre des opportunités d’affaires pour les investisseurs. Si la part de l’Etat n’est pas négligeable, en matière d’Investissement étranger direct (IED), le secteur privé joue un rôle important de l’avis du directeur général. Pour le renforcement des objectifs de l’investissement direct à l’étranger et dans le souci de garantir aux générations futures une vie prospère socioéconomique responsable, les différents porteurs de projets à cette 8e édition se pencheront sur le thème : «Lier les marchés développés et émergents : partenariats pour une croissance inclusive et un développement durable».
Accompagné par une délégation du monde du secteur privé, Walid Faghal nourrit l’espoir d’une participation remarquable des Burkinabè à ce rendez-vous. Il s’est dit  ravi de la réponse «favorable» des autorités du Burkina à sa sollicitation.

Rémi ZOERINGRE



75
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/02/2018 22:19
04/02/2018 22:04
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus