Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Techniques de reportage en zones de conflit : Internews donne des astuces à des hommes de médias

12/11/2017
18:16

L’ONG Internews, à travers le programme CVE, a organisé une formation au profit d’une vingtaine de journalistes et d’animateurs, à Ouagadougou, du 9 au 11 novembre 2017. La formation a porté sur le thème : «Reportage dans les zones de conflit : la problématique de la sécurité du journaliste ».

Le contexte sécuritaire du Burkina Faso exige des journalistes, des aptitudes de reportages en zones de conflit. C’est fort de ce constat que l’ONG Internews, à travers le programme CVE (Medias countering violence and extremisme), a entrepris d’outiller certains d’entre eux. A cet effet, elle a organisé une formation au profit d’une vingtaine d’hommes de médias, dans la capitale burkinabè, du 9 au 11 novembre 2017. La rencontre a regroupé des participants de Ouagadougou, de Djibo, de Kaya et de Nouna. Deux modules et un exercice de simulation sur le terrain ont meublé le programme. La première communication, développée par le journaliste et ancien directeur de la radio nationale du Burkina, Ouezen Louis Oulon, a porté sur « Quels comportements adopter dans une zone de conflit et comment aborder les personnes-ressources sur le théâtre d’attaques terroristes ». M. Oulon a assuré son exposé en s’appuyant sur son expérience personnelle, des exemples de reportages de guerre à l’extérieur (soutenus par des images expressives). Le capitaine Guy Hervé Yé de la gendarmerie nationale s’est chargé de la deuxième communication intitulée « Forces de sécurité intérieure et journaliste : quel type de coopération au quotidien dans un contexte sécuritaire difficile ? ». Ici, M. Yé a appris à ses interlocuteurs les techniques d’approche des forces de défense et de sécurité au moment où celles-ci sont préoccupées par les assauts contre l’ennemi. Il a, par ailleurs, invité les journalistes à travailler à rendre plus cordiales les relations entre eux et les hommes de tenue de manière générale. « Parfois, le journaliste s’adresse aux forces de sécurité comme s’il était en face d’un adversaire, alors que tel n’est pas le cas », a-t-il regretté.
L’exercice de simulation s’est déroulé dans un immeuble de la ville où une unité de la gendarmerie nationale était en pleine activité. Elle devait « passer au scanner » le bâtiment d’une dizaine d’étages pour neutraliser un homme armé qui a tiré sur une personne et s’était retranché dans une cachette.  Grâce à ce cours, les journalistes ont pu découvrir les techniques d’intervention en cas d’attaque terroriste dans un lieu pareil et comment ils doivent se comporter si la situation se produisait réellement. Avec le lieutenant Landry Kaboré et ses hommes, ils ont eu des échanges directs afin de lever des zones d’ombre qu’ils avaient.
Le programme CVE a une durée de 14 mois et vise quatre objectifs. Il s’agit, entre autres, de « soutenir les médias burkinabè pour produire et diffuser de l’information de qualité sur les causes et les conséquences de l’extrémisme religieux et violent au Sahel », « améliorer l’accès à l’information sur l’extrémisme violent dans les zones vulnérables du pays » et « promouvoir le dialogue et les échanges sur la gouvernance et la paix au niveau communautaire et national ».

Daniel ZONGO



53
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus