Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Hippisme au Burkina Faso : Le grand prix du président du Faso sera couru le samedi 17 février 2018 à l’hippodrome de Ouagadougou. Le vainqueur aura  2 millions de francs CFA. //Haut Conseil du dialogue social : Domba Jean Marc Palm nommé Président.//Justice française : l’audience de la demande d’extradition de François compaoré reportée au 28 mars 2018//Diplomatie scientifique : Lassina Zerbo remporte le prix AAAS 2018.//Recherche scientifique et innovation: 460 millions de FCFA pour 23 projets.//Bientôt, une usine de coton à Ouagadougou.//CAF: Sita Sangaré intègre le Comité exécutif.//
Flash info :

Union parlementaire africaine : Le dialogue interafricain pour la prévention des conflits

12/11/2017
18:09

La 40e conférence de l’Union parlementaire africaine (UPA) a clos ses travaux, le vendredi 10 novembre 2017, à Ouagadougou. Les parlementaires africains ont, dans une déclaration dite de Ouagadougou, appelé les autorités africaines au recours au dialogue interafricain et à la médiation comme moyens pacifiques de règlement et de prévention des tensions et des conflits.

Après deux jours de travaux autour de la problématique du renforcement de la paix, de la lutte contre la sécheresse et de la famine sur le continent, la 40e conférence de l’Union parlementaire africaine (UPA) s’est achevée, le vendredi 10 novembre 2017, sur une note de satisfaction assortie d’une déclaration dite de Ouagadougou. Les parlementaires de l’UPA, dans cette déclaration, ont insisté sur le recours au dialogue interafricain et de la médiation comme moyens pacifiques de règlement et de prévention des conflits, appelé à l’élimination de l’injustice sociale, la marginalisation et l’extrémisme, qui font le lit des conflits et du terrorisme et réaffirmé que le terrorisme n’a de lien avec  aucune religion, nationalité ou civilisation.  Ils ont, en outre, mis l’accent, dans cette déclaration de Ouagadougou, sur l’urgence de la mise en place de mécanismes de lutte contre le financement du terrorisme et souligné la nécessité de promouvoir sans délai la réconciliation nationale dans les pays sous tension. Pour le président de l’Union parlementaire africaine, dont le mandat a été renouvelé, Cipriano Cassama, président de l’Assemblée nationale de la Guinée Bissau, cette déclaration sera transmise aux présidents de tous les Etats membres pour leur contribution à la mise en œuvre des différentes recommandations. Il a indiqué que cette 40e conférence a tenu toutes ses promesses en ce qu’elle a permis aux parlementaires de mener des échanges fructueux sur la question de la paix et de la famine sur le continent. Cipriano Cassama a, par ailleurs, tiré un bilan satisfaisant de son mandat écoulé qui a permis à son équipe d’amener la voix de l’Union  parlementaire africaine aux Nations unies, à l’Union africaine, à l’UEMOA et dans d’autres organisations sous régionales et internationales. Pour lui, les défis de son nouveau bureau seront de continuer la restructuration de l’UPA  en vue de mieux la placer dans les sphères de décisions africaines et internationales. Il a pris l’engagement de  faire de son mieux pour un dynamisme et une visibilité de l’Union interparlementaire africaine. Selon le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé, l’ambiance qui a prévalu pendant les travaux démontre la volonté de tous les acteurs de faire de l’UPA une structure de référence continentale et internationale.

Lassané Osée OUEDRAOGO



7
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

11/02/2018 22:19
04/02/2018 22:04
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus