Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Médias : La 10 édition des universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO), se tient du 16 au 18 novembre 2017 sous le thème : «  Médias sociaux et formation des opinions en Afrique »//Football : Eliminatoires Coupe du monde, le Burkina bat le Cap-Vert (4-0)/Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation 2017 : le Nigérian Emmanuel Mayah remporte le Sebgo d’or //Prix de la meilleure Journaliste 2017 du Burkina : Habibata Wara, lauréate.//La région du Centre est la plus touchée par la dengue avec 2 553 cas suspects et 9 décès.
Flash info :

Afrique du Sud # Sénégal : 0-2: Un score qui élimine les Etalons ?

12/11/2017
18:06

La victoire des Lions du Sénégal face aux Bafana-Bafana (2-0),  le vendredi 10 novembre dernier à Polokwane assombrit l’horizon des Etalons de voir la Russie au mois de juin prochain. Mais si l’on croit aux dires du président de la Fédération burkinabè de football, Sita Sangaré, il demeure encore un brin d’espoir. Mais,  il va falloir attendre d’ici au 1er décembre.

Si les Etalons veulent encore s’accrocher à ce qui pourrait s’apparenter à une bouée de sauvetage pour voir la Russie, ils devront d’abord cartonner le Cap Vert demain à 19h30 au stade du 4-Août pour leur dernier match dans cette campagne. Ils devront,  en outre,  tendre l’oreille du côté de Dakar et sortir les chapelets pour prier afin que de ce second acte de cette double confrontation sorte un résultat nul. Sinon tout est déjà cuit pour l’équipe nationale burkinabè qui n’a pas montré de réelles ambitions pour découvrir pour une première fois les phases finales d’un mondial de football. Pourtant,  la Russie leur tendait grandement les bras après leur victoire initiale à Praia face aux Requins Bleus. Si les poulains de Paulo Duarte avaient continué à faire le job, ils ne seraient pas encore là à s’accrocher à un éventuel recours pour envisager la qualification. Tant que les Etalons vont toujours avancer à un rythme de sénateur, il sera difficile pour le Burkina d’aller en coupe du monde. Sinon comment comprendre qu’une équipe aussi ambitieuse ne parvienne pas à faire le plein de points à domicile alors que pour une compétition comme les éliminatoires de la coupe du monde, les points se vendent cher, même très cher. La première fois, on pouvait accréditer  la thèse de l’accent mais deux fois, c’est un incident de parcours qui se paie cash. Duarte a beau se gargariser que cela fait deux ans que les Etalons n’ont pas perdu en compétition officielle mais la défaite de Johannesburg le mois passé face aux Bafana-Bafana (3-1) est venue tout remettre en cause. Si les Etalons voulaient vraiment voir la Russie, ils n’allaient jamais trébucher là où les autres formations de la poule ont fait le plein de points et de confiance. Ce matin, il n’est pas évident malgré l’assurance de Sita Sangaré que sa requête va aboutir, que les Etalons soient encore en ordre de bataille. Alors que pour entretenir la flamme de l’espoir, il faudrait battre le Cap Vert par au moins trois buts d’écart (c’est selon l’évolution des autres scores). Mais une victoire des Lions à Dakar et tous ces calculs seront caducs. La réalité d’aujourd’hui doit interpeller les Etalons sur les réalités de la haute compétition où concentration, engagement et efficacité doivent être les ingrédients du succès menant à la qualification. Les Etalons ont trébuché au moment où il ne fallait pas et ils regrettent tous ces 45 premières minutes sur la pelouse du FNB stadium de Johannesburg. Peut-être même que dans leur tête résonne encore le son de cette déculottée. Car plus ils vont rechasser les images et ils verront que la qualification s’est peut-être envolée dans la double confrontation face aux Bafana-Bafana surtout avec deux penalties non concrétisés sur leur pré vert lors de la manche aller. Mais pour rapidement retrouver la confiance, les hommes de Duarte devront gagner demain. Ce qui permettra de resserrer leur lien avec le public et garder leur cote d’amour intact auprès de celui-ci. Pour rappel, si le Sénégal a déjà un pied et quatre orteils en Russie, le Nigeria, le Maroc, l’Egypte et la Tunisie ont déjà validé leur titre de voyage.

Béranger ILBOUDO



301
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus