Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Burkina Faso # Cap Vert : 4-0 Apocalypse now

15/11/2017
01:33

Les Etalons ont fait le travail en atomisant les Requins Bleus dans leur écurie par 4 buts à zéro à l’occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018. Mais la victoire des Lions à Dakar face aux Bafana-Bafana (2-1) les plongent dans l’apocalypse. La route de la Russie s’est complètement évanouie dans la nuée.

La soirée de ce mardi 14 novembre 2017 fut vraiment belle au stade du 4-Août. Mais la seule fausse note viendra d’ailleurs, dans un autre pays qui jouait avec certainement la peur au ventre au vu des évènements qui se déroulaient à Ouagadougou. Car à près de 3.000km de là, les Lions sénégalais se sont mis définitivement à l’abri de toute surprise désagréable en remportant leur seconde confrontation face aux Bafana-Bafana. Les Etalons eux, se sont véritablement accroché à la seule lueur d’espoir qui leur restait pour visiter la Russie en juin prochain. En dominant son adversaire du jour par quatre buts d’écart ou plus, le Burkina pouvait espérer la qualification si la requête de la FBF d’annuler le match à rejouer entre l’Afrique du Sud et le Sénégal aboutissait. A condition que Lions et Bafana-Bafana partagent les points à Dakar. C’est donc avec sérieux et application que les poulains de Duarte entament la partie pied au plancher. Le jeune BoureimaHassane Bandé était tout proche de trouver l’ouverture du score pour sa première sélection sur un bon centre de Patrick Malo. Mais sa reprise passe au-dessus de la transversale cap-verdienne (3e). Les Etalons prennent les Requins Bleus à la gorge et s’emparent de la maîtrise du ballon. PréjuceNakoulma à la conclusion de plusieurs actions n’arrivent pas à trouver le cadre (32e et 36e). Mais c’était juste le temps de s’essayer pour bien régler la mire. Il trouvera l’ouverture du score à l’orée du temps additionnel de la première période à la suite d’une bourde du portier cap-verdien (45e). Le Burkina aurait pu prendre l’avantage quelques instants plus tôt si l’arbitre tunisien Youssef Essrayri n’avait pas fermé les yeux sur une faute flagrante de la défense des Requins Bleus sur Hassane Bandé dans la surface de réparation (39e). Les Cap-verdiens qui avaient encore une mince chance d’entrevoir la qualification reviennent des vestiaires avec la ferme intention de contredire les Etalons. Mais c’était sans compter avec un Préjuce des grands soirs. L’attaquant nantais profite d’un coup-franc mal négocié par la défense adversaire pour venir semer le désarroi chez les cap-verdiens (57e). Les Etalons commencent à croire à une quelconque qualification surtout que du côté de Dakar, les Sud-africains venaient de remettre les pendules à l’heure. Mais il fallait pour cela, inscrire quatre buts. Le public pousse et PréjuceNakoulma, encore lui vient répondre à son attente en trouvant encore le chemin des filets (62e), signant au passage son triplé. L’exploit n’est pas loin. Dans les ultimes secondes Duarte décide de lancer son joker Banou Diawara. C’est lui qui viendra sceller le sort des Requins Bleus en marquant dans les derniers instants du match (90e +4). Les Etalons ont fait le job. Le maigre public du stade jubile. Mais une joie de courte durée car à Dakar, les Lions aussi venaient de prendre l’avantage dans les arrêts de jeu les sud-africains (2-1). La Russie s’éloigne définitivement pour les Etalons qui terminent la compétition avec une valise pleine de regrets. Ils souffrent encore dans leur chair cette défaite en Afrique du Sud le mois dernier et ces deux penalties manqués face à ces mêmes sud-africains sur leur pré lors de la première journée des éliminatoires. Si et seulement si, ils avaient pris le maximum de points face à ces sud-africains, ils n’en seraient pas là. Mais avec des si, on mettrait Paris dans une bouteille dit l’adage.

 

- Béranger ILBOUDO


 

 

Fiche technique

* Compétition: 6e journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018

* Stade: 4-Août

* Pelouse: Assez bon etat

* Spectateurs: 18.000 environs

* Arbitre: Youssef Essrayri (Tunisie)

* Buteurs: PréjuceNakoulma (45e, 57e et 62e) et Banou Diawara 90e+4) pour le Burkina

* Avertissements : Dos Santos Lanique (10e) pour le Cap Vert

* Exclusion : Néant

 

Burkina Faso: Hervé Kouakou Koffi-Charles Kaboré (Cap)-Arnaud Patrick Malo-Steeve Yago-PréjuceNakoulma-Sibiri Alain Traoré (puis Aristide Bancé, 53e)-IssoufouDayo-Boureima Hassan Bandé (puis Zakaria Sanogo, 64e)-Bertrand Isidore Traoré (puis Banou Diawara, 87e)-Yacouba Coulibaly-Ibrahim Blati Touré

Entraîneur: Paulo Duarte

 

Cap Vert: Evora Dias Josimar José-Sylva Soares Marco Paulo (Cap)-Fernandes Pereira Steven (puis Monteiro Sanches Borges, 67e)-Dos Santos Rodrigues Carlos-Dos Santos Lanique-Da Cruz Gomes Danilson-Monteiro Macedo Elvis Manuel (puis Rocha Santos Kenny, 74e)-Da Graça Mendes Ryan Isaac-Mendes Rodrigues Garry-Tavares Julio Carolino

Entraineur: UlissesAnlines




745
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus