Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Fête du Roi belge : Une célébration sur fond de renforcement des liens d’amitié

16/11/2017
18:30

L’ambassade du royaume de Belgique au Burkina Faso a célébré, le mercredi 15 novembre 2017, à Ouagadougou la fête nationale du Roi de Belgique. A cet événement, qui a connu la participation de nombreuses personnalités, le diplomate, Lieven De La Marche, a réaffirmé la disponibilité  de son pays à accompagner le gouvernement burkinabè. 

La Belgique et l’ensemble de ses missions diplomatiques disséminées à travers le monde ont marqué une halte pour magnifier la royauté à l’occasion de la fête du Roi, célébrée chaque 15 novembre. A Ouagadougou, c’est en sa résidence que l’ambassadeur du pays auprès du Burkina a donné rendez-vous à ses hôtes dans la soirée du mercredi 15 novembre 2017 pour la circonstance. Le moment fort de cette rencontre festive a été sans doute celui du discours de l’ambassadeur belge Lieven De La Marche. Dès l’entame de son propos, le diplomate a indiqué que l’année 2017 a connu un renforcement et un approfondissement des relations entre son pays et le Burkina Faso. « Cette dynamisation concerne aussi bien le domaine de la coopération au développement que les domaines de la sécurité et de la défense ainsi que les relations économiques et commerciales », a-t-il fait savoir. Sur le plan de la coopération au développement, M. De La Marche a rappelé la réintégration du pays des Hommes intègres sur la liste des pays partenaires du gouvernement du royaume de Belgique consacrant ainsi le redémarrage de la coopération bilatérale directe avec le Burkina Faso après dix ans d’interruption. Comme effet de cette reprise, le représentant belge a annoncé la tenue, la semaine prochaine, d’une nouvelle session de la Commission mixte de coopération entre les deux Etats. « Lors de cette réunion, un nouveau programme de coopération bilatérale sera conclu pour les cinq années à venir. Ce programme s’inscrira en droite ligne de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) avec pour zone de couverture la région du Centre-Est », a souligné l’intervenant. Il a ajouté que la création de l’emploi à travers la promotion de l’entreprenariat et le soutien au secteur privé, pour une croissance socioéconomique inclusive vont guider les actions des nouveaux projets de coopération à réaliser dans cette partie du Burkina Faso. S’agissant de la coopération militaire entre les deux pays, le diplomate a confié qu’en raison des menaces auxquelles le Burkina Faso est confronté sur le plan sécuritaire, son pays a élargi son soutien aux domaines de la sécurité et de la défense. « Des pourparlers entre chefs d’états-majors de nos deux pays, en septembre dernier, ont permis d’identifier des activités et projets pour l’ébauche de coopération militaire structurelle. Très bientôt des équipes techniques viendront pour davantage concrétiser un de ces projets », a fait savoir l’ambassadeur. Dans le même sens, des appuis de son gouvernement à la force conjointe du G5 Sahel qui vient d’être opérationnalisée sont également à l’étude comme l’a mentionné le porte-voix de l’exécutif belge. Dans le domaine des échanges commerciaux, M. De La Marche a fait mention d’une mission multisectorielle économique et commerciale qui a séjourné à Ouagadougou du 26 au 28 octobre 2017. Organisée, selon lui, par Brussel invest & Export en collaboration avec les chambres de commerce du Burkina Faso et de Belgique et conduite par la secrétaire d’Etat en charge du Commerce extérieur de la région bruxelloise, le voyage en terre burkinabè a connu la participation d’une quarantaine d’hommes d’affaires belges. « De nombreux contacts et rencontres entre  ces entrepreneurs et les opérateurs économiques burkinabè enregistrés au cours de ce voyage portent l’espoir d’un renforcement de nos relations dans le volet économique et commercial encore modeste jusqu’ici », s’est félicité le chef de mission diplomatique. Lieven De La marche a pas passé sous silence la candidature de la Belgique à un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2019-2020. Cette candidature, a-t-il dit, sera axée sur la promotion de la paix et de la sécurité, des droits de l’Homme et du développement durable, trois priorités au cœur de la diplomatie de son pays. De l’avis du missionnaire, la Belgique compte déployer toutes ses énergies au service de la promotion de la paix dans le monde, s’il est élu.

Beyon Romain NEBIE
nbeyonromain@yahoo.fr



56
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus