Suivez-nous                                                                                                   Contactez-nous  +22625312289
Cinéma : Le film Thom du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger./Burkina: Mariam Diallo/Zoromé, ex-gouverneur du Centre Nord, a été inhumée ce dimanche 10 décembre au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso./Emmanuel Macron : « La France n'investira plus uniquement pour faire des opérations de gouvernement à gouvernement qui n'auraient aucune retombée sur la population locale ».
Flash info :

Le président du Faso encourage les organisateurs du SITA

20/11/2017
21:34

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le lundi 20 novembre 2017 à Kosyam, une délégation des organisateurs du Salon international du textile africain (SITA). La 4e édition du Salon était à l’ordre du jour des échanges.

En pleine organisation de la 4e édition du Salon international du textile africain (SITA), qui se tient du 18 au 25 novembre, une délégation de cet évènement a échangé avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, au cours d’une audience au palais de Kosyam, dans l’après-midi du lundi 20 novembre 2017. Selon le porte-parole de la délégation, Sébastien Sanon, les échanges ont porté spécifiquement sur la rencontre B to B que le SITA a initiée à l’adresse des promoteurs du Burkina Faso et des autres contrées d’Afrique et d’ailleurs. Il a indiqué que leur hôte a bien apprécié l’initiative de valoriser les produits africains. «De par son engagement personnel pour la valorisation du textile africain, le président du Faso a trouvé l’idée salutaire. Il nous a encouragé et a appelé tous les participants à être les ambassadeurs de la thématique que nous développons partout où ils seront.», a-t-il déclaré à l’issue de l’audience. Il a aussi relevé que Roch Kaboré a souligné la nécessité de la transformation des produits locaux afin de pouvoir tirer le meilleur profit de «l’énorme travail que les masses laborieuses abattent au Burkina et partout en Afrique».

 

Revenant sur la rencontre B to B, M. Sanon a fait savoir que des participants venus de Taïwan, du Mali, du Sénégal, de la Syrie et de la Tunisie ont été enregistrés. Pour lui, l’idée était d’offrir un cadre d’échanges et d’émulasion du commerce entre les hommes d’affaires, les entreprises mais aussi célébrer l’amitié dans un esprit commercial. «Il y a eu des projets qui ont intéressé les promoteurs et les investisseurs», a-t-il conclu.

 

 

Daniel ZONGO

 




70
Partager sur Facebook

> Recherche





>SOURIRE DU JOUR




>IMAGE DE LA CITE






> Edito

03/12/2017 19:50
26/11/2017 22:30
 

 



> Inscrivez-vous à la Newsletter

Newsletter

> Conseil des ministres


Voir tous les comptes rendus